Procès Azaria : la Ligue arabe dénonce « l’absence de justice »
Rechercher

Procès Azaria : la Ligue arabe dénonce « l’absence de justice »

Le verdict "dévoile l'étendue du mépris israélien pour le sang palestinien [...] et le degré de racisme atteint par les institutions de l'occupation", affirme l'organisation panarabe

Des représentants de la Ligue arabe participent à une réunion au siège de la Ligue arabe au Caire, le 5 Janvier 2015. (Crédit : AFP/Mohamed el-Shahed)
Des représentants de la Ligue arabe participent à une réunion au siège de la Ligue arabe au Caire, le 5 Janvier 2015. (Crédit : AFP/Mohamed el-Shahed)

La Ligue arabe a dénoncé mercredi « l’absence de justice » et le « racisme » d’Israël au lendemain de la condamnation à 18 mois de prison d’un soldat israélien pour avoir achevé un terroriste palestinien.

Le soldat Elor Azaria, qui a aussi la nationalité française, a été condamné mardi pour homicide par un tribunal militaire israélien.

Il avait été filmé en mars 2016 par un militant propalestinien alors qu’il tirait une balle dans la tête d’Abdel Fattah al-Sharif, à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie.

Le Palestinien venait d’attaquer des soldats au couteau. Atteint par balles, il était au sol, apparemment hors d’état de nuire. La vidéo s’était propagée sur les réseaux sociaux.

Le verdict « dévoile l’étendue du mépris israélien pour le sang palestinien […] et le degré de racisme atteint par les institutions de l’occupation », souligne dans un communiqué l’organisation panarabe basée au Caire.

« La peine traduit une absence de conscience et une absence de justice », assène le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...