« Propos racistes » de Morton Klein: La ZOA porte plainte contre des groupes juifs
Rechercher

« Propos racistes » de Morton Klein: La ZOA porte plainte contre des groupes juifs

La plainte, longue de 114 pages et déposée auprès de la Conférence des Présidents, cite des personnalités à la tête de 14 organisations comme des "accusés"

Le président de la Zionist Organization of America (ZOA), Morton A. Klein (Joseph Savetsky/Avec l'aimable autorisation de la ZOA)
Le président de la Zionist Organization of America (ZOA), Morton A. Klein (Joseph Savetsky/Avec l'aimable autorisation de la ZOA)

WASHINGTON (JTA) — L’Organisation sioniste d’Amérique (ZOA) n’a pas apprécié que son chef ait été accusé d’avoir tenu de propos raciste par d’autres membres d’un groupe juif. La ZOA a déposé une plainte.

La plainte de 114 pages, déposée le 23 juin à la Conférence des Présidents (groupe réunissant des organisations juives) et obtenue cette semaine par la JTA, cite des personnalités à la tête de 14 organisations du groupe de conseil en politique étrangère comme des « accusés ». Le terme est inhabituel étant donné qu’il s’agit d’une procédure interne et non pas d’une plainte pour les tribunaux.

Parmi les personnes visées, il y a plusieurs individus affiliés aux mouvements de Réforme et de conservatisme et plusieurs qui préconisent une solution à deux Etats au conflit israélo-palestinien. Il y aussi HIAS, le groupe de défense de l’immigration qui en mai avait déposé une plainte contre la ZOA à la Conférence des présidents.

La plus grande partie de la plainte concerne des accusations formulée par certains individus cités. Selon eux, les déclarations publiques du président, Morton Klein, pendant les récentes tensions sociales ont parfois franchi la ligne du racisme.

Klein a déclaré sur Twitter que Black Lives Matter (BLM) « est groupe antisémite, détestant Israël, financé par Soros et extrémiste israélo-phobique » et « BLM déteste les Juifs, les blancs, Israël, les noirs conservateurs, promeut la violence, [c’est] un dangereux groupe extrémiste de haine financé par Soros ».

Qualifier ces déclarations et d’autres de « racistes » est faux et désobligeant, note la plainte de la ZOA.

Les accusations se basent sur une règle de la Conférence des présidents voulant que les groupes ne devraient pas se critiquer les uns les autres. La plainte d’HIAS contre la ZOA cite les accusations de Klein qu’HIAS n’est pas juif et que l’organisation s’est associée avec des groupes affilés à des terroristes.

En 2019, la Conférence des présidents avait déjà critiqué la ZOA pour une attaque similaire sur l’HIAS et d’autres membres du groupe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...