Quinze mois de prison pour l’auteur du délit de fuite ayant tué un jeune garçon
Rechercher

Quinze mois de prison pour l’auteur du délit de fuite ayant tué un jeune garçon

Dans le cadre d'une négociation, Meir Gamliel a admis qu'il était au volant - et non Netanel Sandrusi, qui a écopé de 7 mois de prison pour non-assistance à personne en danger

Meir Gamliel (au premier plan) et Natanel Sandrusi accusés de délit de fuite après avoir renversé et blessé gravement un garçon de 11 ans, arrivent à une audience au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Meir Gamliel (au premier plan) et Natanel Sandrusi accusés de délit de fuite après avoir renversé et blessé gravement un garçon de 11 ans, arrivent à une audience au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

L’automobiliste responsable d’un délit de fuite à Jérusalem qui avait tué un garçon de 11 ans a été condamné mardi à 15 mois de prison pour avoir abandonné les lieux de l’accident.

Le tribunal de district de Jérusalem a approuvé un arrangement judiciaire qui a modifié l’acte d’accusation de sorte que Meir Gamliel, 24 ans, a admis être au volant et non pas Netanel Sandrusi, 23 ans, qui était passager.

Sandrusi a été condamné à sept mois d’emprisonnement pour non- assistance à personne en danger.

Cet accident survenu le 21 avril dernier avait laissé Chaim Binyamin Biegeleisen dans un état critique avec des symptômes de mort cérébrale. Il décédera trois mois plus tard.

La collision s’était produite à un carrefour du boulevard Golda Meir, une artère très animée du nord-ouest de la ville où les accidents de la route sont très fréquents. Il semblerait que le frère de l’enfant était avec lui au moment de l’accident et qu’il a été légèrement blessé.

Selon les documents du tribunal, déposés avant l’arrangement judiciaire, Sandrusi roulait à vive allure sur le boulevard, avec Gamliel sur le siège passager. Ils ont atteint l’intersection de la rue Yitzhak Mirsky alors que Biegeleisen, qui traversait au rouge, s’engageait sur la route. Sandrusi a heurté le jeune garçon alors qu’il était sur le passage piéton.

Au cours de l’audience, le juge Tamar Ben-Asher s’est demandé pourquoi l’accord ne prévoyait pas la révocation du permis de Gamliel.

L’avocat de la défense a expliqué que les procureurs ont convenu que l’accident était inévitable et n’était donc pas considéré comme un délit de circulation. Néanmoins, Ben-Asher a révoqué le permis de conduire de Gamliel pour 20 mois.

La voiture a été retrouvée abandonnée quelques heures après l’accident dans le village de Givat Ze’ev, au nord de la ville. Une enquête policière a déterminé que le propriétaire du véhicule n’était pas suspect.

Sandrusi, un habitant de Jérusalem et, à l’époque, le principal suspect, s’est rendu une semaine plus tard, après une chasse à l’homme.

Gamliel a été localisé par la police le 6 mai dans un appartement de Givat Shmuel, près de Tel Aviv, loué par une connaissance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...