Rafi Peretz s’excuse après avoir tenu des propos homophobes
Rechercher

Rafi Peretz s’excuse après avoir tenu des propos homophobes

Le rabbin et chef de HaBayit HaYehudi a qualifié la gay pride "d'inappropriée", affirmant qu'il n'y avait aucune place pour l'expression LGBT en public

Rafi Peretz, chef de l'Union des partis de droite, lors d'un événement politique à Petah Tikva, le 20 février 2019 (Crédit :Yehuda Haim/Flash90)
Rafi Peretz, chef de l'Union des partis de droite, lors d'un événement politique à Petah Tikva, le 20 février 2019 (Crédit :Yehuda Haim/Flash90)

Le rabbin Rafi Peretz, chef de HaBayit HaYehudi, a semblé comparer les personnes LGBT à des chiens dans un entretien de mercredi. Il s’est ensuite rapidement excusé pour ses remarques.

Peretz, dont le parti HaBayit HaYehudi a récemment fusionné pour former l’alliance d’extrême droite avec les partis extrémistes Union nationale et Otzmah Yehudit, a fait ses remarques sur un podcast de la Douzième chaîne d’information.

Lors de l’entretien, Peretz a déclaré que s’il ne voyait pas d’inconvénient à ce que les personnes gays expriment leur sexualité en privé, il a critiqué la visibilité de la communauté LGBT en Israël.

« Les gens LGBT veulent vivre de la façon qui leur plaît, et je ne vais pas leur dire de vivre autrement, a-t-il dit. Mais au niveau national, chercher à modifier le caractère du foyer juif, pour une personne comme moi qui s’identifie à un sioniste religieux, c’est inapproprié ».

« Je n’aime pas les chiens dans ma maison, a-t-il dit. Est-ce que cela signifie maintenant que je dois faire une marche pour eux ? »

Participants de la Gay Pride de Jérusalem, le 21 juillet 2016. (Crédit : Sarah Tuttle-Singer/Times of Israël)

« L’espace public doit être contrôlé, mais quand c’est dans le privé, c’est d’accord », a ajouté Peretz.

Dans un message qu’il a envoyé avant que les commentaires ne soient diffusés, Peretz a dit qu’en parlant de la parade annuelle de la gay pride, il « a mal choisi mes mots de sorte que cela blessera probablement de nombreuses personnes ».

« Je m’excuse de plus profond de mon cœur… Je respecte chaque personne en tant qu’individu et je ne souhaite pas interférer dans leur vie privée », a-t-il dit.

L’union que dirige Peretz a fait l’objet de nombreuses condamnations d’Israéliens et aussi de la Diaspora juive, sur la participation du parti Otzma Yehudit (Puissance juive) qui est conduit par d’anciens disciples du rabbin extrémiste Meir Kahane.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...