Rechercher

Raid contre une cellule terroriste: une « bombe à retardement » déjouée, dit Bennett

Pendant une réunion avec les responsables sécuritaires, le Premier ministre a mis en garde contre "un grand nombre d'attentats terroristes supplémentaires"

Le Premier ministre Naftali Bennett dans une réunion avec le chef du Shin Bet, Ronen Bar, à droite, son secrétaire militaire Avi Gil et d'autres responsables de la sécurité, le 2 avril 2022. (Crédit : Shin Bet)
Le Premier ministre Naftali Bennett dans une réunion avec le chef du Shin Bet, Ronen Bar, à droite, son secrétaire militaire Avi Gil et d'autres responsables de la sécurité, le 2 avril 2022. (Crédit : Shin Bet)

Le Premier ministre Naftali Bennett a averti, samedi, que le pays pourrait devoir affronter « un grand nombre de plus » de tentatives d’attentats terroristes dans un avenir proche après que les soldats ont tué trois Palestiniens armés qui, selon les services de sécurité, s’apprêtaient très précisément à perpétrer une attaque.

« Nous sommes au beau milieu d’un effort conjoint livré par toutes les forces de sécurité visant à stopper la vague récente d’attentats, avec pour objectif de restaurer la sécurité dont doivent pouvoir jouir les citoyens israéliens », a déclaré Bennett dans une déclaration filmée alors qu’il se tenait aux côtés de Ronen Bar, chef du Shin Bet, et de son secrétaire militaire Avi Gil, avant une rencontre avec de hauts-responsables au siège de l’agence de sécurité.

Se référant au raid nocturne au cours duquel trois membres du Jihad islamique palestinien ont été tués, Bennett a noté que les forces de sécurité avaient « déjoué une bombe à retardement ». Selon les officiels, cette cellule se préparait à entrer sur le territoire israélien depuis la Cisjordanie pour y commettre une attaque à l’arme à feu.

« Notre hypothèse, assurément, est qu’il y aura un grand nombre encore de tentatives d’attentats supplémentaires et nous œuvrons actuellement à les prévenir », a dit Bennett. « Nos hommes travaillent avec un grand courage, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, dans un environnement hostile et violent et je veux transmettre mes vœux de rétablissement rapide à tous ceux qui ont été blessés au cours de cette opération ».

Évoquant un officier d’élite grièvement blessé au cours de l’opération, Bennett a indiqué qu’il était « l’un des meilleurs commandants de terrain de l’État d’Israël ». Le superintendant en chef S. a joué un rôle prépondérant dans plusieurs opérations antiterroristes meurtrières et dans l’arrestation de « terroristes déterminants » au cours de 20 dernières années.

Une série d’attentats terroristes meurtriers a tué onze personnes en Israël en une semaine, avec notamment une attaque à l’arme à feu qui a fait cinq morts mardi – plaçant les forces de sécurité israéliennes en état d’alerte élevé. L’escalade survient alors que le mois sacré du Ramadan musulman vient de commencer – qui est souvent une période de tensions accrues en Israël et en Cisjordanie.

Des soldats israéliens opérant en Cisjordanie, le 2 avril 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Bennett a noté le renforcement de la présence des forces de sécurité dans les villes israéliennes, disant que l’objectif poursuivi était de permettre aux citoyens de continuer à vaquer à leurs occupations quotidiennes.

« Le terrorisme n’est pas une nouveauté. Une fois, c’est le Hamas ; une autre fois, c’est le Jihad islamique ; et cette fois-ci, il y a une implication de la part de Daech », a-t-il fait remarquer, utilisant l’acronyme en arabe qui désigne l’État islamique. Deux des récents attentats ont impliqué des Arabes israéliens qui étaient liés à l’EI. « Nous traverserons cette période difficile », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre de la Défense Benny Gantz a organisé une réunion visant à évaluer la situation sécuritaire dans le pays avec Bar, avec le chef d’État-major Aviv Kohavi et d’autres hauts-responsables de la sécurité après l’échange de coups de feu nocturnes à Jénine.

Le ministre de la Défense Benny Gantz visite un poste d’observation en Cisjordanie, le 1er avril 2022. (Crédit : Ariel Hermoni/Defense Ministry)

Gantz a salué les soldats impliqués dans le raid, notamment les blessés.

« Nous continuons à travailler sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre… afin de protéger les citoyens israéliens », a-t-il continué.

Les responsables israéliens ont tenté d’endiguer les tensions en amont du Ramadan, craignant des violences susceptibles d’entraîner le même type d’agitations qui avaient frappé Israël au mois de mai 2021, quand le Hamas avait lancé des roquettes sur le territoire de l’État juif – ce qui avait marqué le début d’une guerre d’onze jours entre Israël et les groupes terroristes de Gaza, ainsi que d’un cycle de violences interethniques entre Arabes et Juifs en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...