Rami Levy vend les salades et les herbes cultivées par Vertical Field
Rechercher

Rami Levy vend les salades et les herbes cultivées par Vertical Field

La start-up a signé un accord de plusieurs millions de dollars avec les supermarchés pour offrir à ses clients des produits frais provenant de fermes verticales

Un conteneur Vertical Field stationné au port de Tel Aviv. (Autorisation)
Un conteneur Vertical Field stationné au port de Tel Aviv. (Autorisation)

La startup israélienne Vertical Field a signé un accord avec l’une des plus grandes chaînes de supermarchés d’Israël pour doter ses magasins d’installations agricoles verticales, permettant aux clients d’acheter des produits frais tels que la laitue et le persil.

Vertical Field, anciennement appelé GreenWall Israel, a déclaré dimanche que « l’accord de plusieurs millions de dollars » avec Rami Levy Hashikma Marketing 2006, une chaîne de supermarchés à bas prix, verra l’installation des fermes verticales sur des sites au cours des cinq prochaines années. L’accord permettra à la chaîne de vendre des produits cultivés localement, avec la technologie brevetée de Vertical Field de conteneur agricole.

La start-up crée des installations verticales uniques en leur genre, composées de blocs de plantes séparés qui peuvent être réorganisés à volonté. Ce mur végétal convient à la culture de légumes dans les magasins, les bureaux et les immeubles d’habitation, ou n’importe où dans les zones urbaines, qui ont beaucoup de murs.

Les produits poussent verticalement sur les parois du conteneur et, selon l’entreprise, minimisent à la fois la consommation d’eau et l’utilisation du sol. Les plantes sont d’abord cultivées sur des plateaux de table, puis plantées dans les murs, où la terre est retenue par une méthode spéciale.

Les produits vendus sont cultivés dans un environnement intérieur stérile, sans pesticides ni engrais chimiques, indique le communiqué, et dans des conditions contrôlées, garantissant la constance du produit et le rendement tout au long de l’année, sans saisonnalité ni effets climatiques.

Un exemple de jardin vertical dans la serre Vertical Field (anciennement appelée GreenWall) lors d’une visite le 23 mars 2016. (Melanie Lidman/Times of Israel)

Les jardins verticaux s’inscrivent dans une tendance mondiale qui cherche à marier technologie et agriculture pour tenter de nourrir une population mondiale en constante augmentation.

L’accord avec Rami Levy a été signé après le succès d’un projet pilote avec la chaîne de supermarchés, a déclaré la société dans un communiqué dimanche.

Les cultures, qui comprennent la laitue, le basilic, le persil, le chou vert et la menthe, seront vendues quotidiennement, directement aux clients après avoir été récoltées, « à des prix compétitifs », ajoute le communiqué.

Les murs seront placés dans des conteneurs stationnés à l’extérieur, aux abords des supermarchés. Les clients pourront acheter les produits sur place auprès d’un vendeur qui les prendra dans le conteneur et les remettra, le paiement se faisant sur place.

Les clients auront également la possibilité d’acheter les produits avec la terre dans laquelle ils ont été cultivés, « ce qui permettra aux clients de profiter de tous les avantages nutritionnels d’une culture fraîchement récoltée et d’une durée de conservation plus longue », selon le communiqué.

Laitue et persil cultivés par Vertical Field. (Autorisation)

Les conteneurs sont déjà stationnés dans les magasins Rami Levy à Bnei Brak, Ashdod et Modiin, a déclaré une porte-parole de Vertical Field.

La « ferme verticale » a été développée au centre de recherche de la société à Raanana, en Israël.

« La ferme urbaine portable que nous avons développée est conçue pour être installée dans des espaces intérieurs et extérieurs de supermarchés, de restaurants, de centres commerciaux, de toits et d’autres lieux sur place », a déclaré Guy Elitzur, le PDG de Vertical Field. « L’année dernière, nous avons mené avec succès un certain nombre de projets pilotes et installé des fermes verticales à côté de supermarchés et de restaurants aux États-Unis et en Israël ».

C’est la première chaîne de supermarchés qui a conclu un accord avec la start-up, a déclaré la porte-parole.

« Nos clients ont acheté les produits de Vertical Field pendant la phase d’essai, et sont revenus pour en acheter d’autres », a déclaré Yafit Attias Levy, vice-présidente du marketing chez Rami Levy, dans un communiqué. « C’est pourquoi nous avons décidé d’étendre le partenariat avec Vertical Field à d’autres branches du supermarché, et de proposer des produits frais, de haute qualité et sans pesticides, de manière à augmenter la durée de conservation pour nos clients ».

Vertical Field a été fondé par Guy Barness en 2006.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...