Rapyd, la startup privée ayant le plus de valeur en Israël
Rechercher

Rapyd, la startup privée ayant le plus de valeur en Israël

La société de technologie financière jouit d'une valorisation de plus de 8 MDS $, alors que le secteur est en plein essor en raison de la transition vers les paiements en ligne

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Image illustrative d'une pile de cartes de crédit. (Crédit : alexialex ; iStock by Getty Images) 
Image illustrative d'une pile de cartes de crédit. (Crédit : alexialex ; iStock by Getty Images) 

La société israélienne de technologie financière Rapyd a levé 300 millions de dollars lors de son dernier tour de table, ce qui en fait la startup privée ayant le plus de valeur en Israël. 

La société n’a pas divulgué son évaluation dans son annonce de mardi sur le cycle de financement de série E, mais les estimations situent la valeur de la société entre 8,75 et 10 milliards de dollars. 

Parmi les nouveaux investisseurs figurent la Fidelity Management and Research Company, Altimeter Capital et BlackRock Funds. Le tour de table a été mené par la société européenne de capital-risque Target Global. 

Rapyd, une plateforme de service de technologie financière, offre une gamme de services financiers qui facilitent les paiements locaux et transfrontaliers pour les entreprises. Ses offres comprennent des portefeuilles numériques, une protection contre la fraude, des transferts d’argent, la facturation, un support multi-devises et des solutions de point de vente. 

La société a déclaré qu’elle fusionne plus de 900 méthodes de paiement dans plus de 100 pays. Elle devrait traiter plus de 20 milliards de dollars de paiements cette année et servir environ 12 000 petites et moyennes entreprises et 650 clients plus importants, selon TechCrunch. 

Rapyd a également levé 300 millions de dollars lors de son précédent tour de table en janvier, à une valorisation de 2,5 milliards de dollars, soulignant ainsi sa croissance rapide au cours des derniers mois. Le secteur de la fintech dans son ensemble a bénéficié de la migration vers les achats en ligne stimulée par la pandémie. 

« Permettre les paiements numériques est devenu l’un des besoins commerciaux les plus fondamentaux dans tous les secteurs, comme l’ont irrévocablement démontré les 18 derniers mois », a déclaré Arik Shtilman, cofondateur et PDG de Rapyd.

« Nous prévoyons d’utiliser ce financement pour continuer à développer notre plateforme mondiale de service de technologie financière et investir dans le renforcement des capacités de notre réseau dans le monde entier. Nous continuerons à étendre notre présence sur les marchés à forte croissance en Europe, en Asie-Pacifique, aux États-Unis et en Amérique latine, où la plateforme de Rapyd peut soutenir les entreprises qui cherchent à se développer à l’international », a déclaré M. Shtilman dans un communiqué. 

Le mois dernier, Rapyd a acquis la société islandaise de solutions de paiement Valitor pour 100 millions de dollars et a lancé en juin une branche de capital-risque qui investira dans des entreprises en phase de démarrage et de croissance. 

Les investissements dans le secteur israélien des technologies financières ont atteint des niveaux record cette année. 

Selon un rapport de Start-Up Nation Central, un organisme à but non lucratif qui suit l’évolution du secteur technologique israélien, les entreprises fintech israéliennes ont levé un montant record de 2,3 milliards de dollars en capital-risque au cours du premier semestre de l’année, avant le dernier tour de table de Rapyd.

Cette somme représente un bond de 260 % par rapport aux investissements dans les fintech au premier semestre de l’année dernière, et est supérieure de 28 % aux 1,8 milliard de dollars investis dans le secteur pour toute l’année 2020. 

Le succès du secteur est lié à la COVID-19, qui a impulsé la demande de solutions de paiement en ligne, à l’innovation des entreprises et aux politiques de la Réserve fédérale qui ont ouvert la voie à l’activité du marché aux États-Unis, indique le rapport. 

Avant le dernier tour de financement de Rapyd, Gong a brièvement détenu le record de la startup israélienne la plus valorisée, après un tour de financement en juin qui a porté sa valorisation à 7,25 milliards de dollars. 

Rapyd est basée en Californie et possède des bureaux à Tel Aviv, Londres et Singapour. Elle a été fondée en Israël sous le nom de CashDash en 2015. 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...