Réactions des pays arabes ; Assad : la politique française a contribué à « l’expansion du terrorisme »
Rechercher

Réactions des pays arabes ; Assad : la politique française a contribué à « l’expansion du terrorisme »

Le président iranien, qui soutient Assad, condamne les attentats à Paris et reporte son voyage en Europe

Bashar el-Assad (Crédit : capture d'écran Youtube/Fox News)
Bashar el-Assad (Crédit : capture d'écran Youtube/Fox News)

La politique française au Moyen-Orient a contribué à « l’expansion du terrorisme » a affirmé samedi le président syrien Bachar al-Assad, en réaction aux attentats revendiqués par le groupe Etat islamique (EI) qui ont fait au moins 128 morts à Paris.

« Les politiques erronées adoptées par les pays occidentaux, notamment la France dans la région ont contribué à l’expansion du terrorisme », a dit M. Assad cité par l’agence officielle syrienne Sana.

Selon l’agence, le président Assad a fait cette déclaration en recevant une délégation française dirigée par le député Thierry Mariani (Les Républicains, opposition).

« Les attaques terroristes qui ont visé la capitale française ne peuvent pas être dissociées de ce qui s’est produit dernièrement à Beyrouth ni de ce qui se passe depuis cinq ans en Syrie » a dit M. Assad en référence à l’attentat de l’EI commis jeudi dans un fief du Hezbollah dans la capitale libanaise et qui a fait 44 morts.

« La France a connu hier ce que nous vivons en Syrie depuis 5 ans », a-t-il répété.

« On avait averti sur ce qui allait se passer en Europe il y a 3 ans, on avait dit ne prenez pas ce qui se passe en Syrie à la légère. Malheureusement les responsables européens n’ont pas écouté », a-t-il dit par ailleurs sur Europe 1.

« Faire seulement des déclarations contre le terrorisme ne sert à rien, il faut le combattre », a-t-il ajouté.

Au sujet d’une possible collaboration avec la France dans la lutte antiterroriste, le président syrien a estimé que le gouvernement français n’était « pas sérieux ».

« Nous sommes prêts à combattre le terrorisme avec ceux qui le veulent vraiment et jusqu’ici le gouvernement français n’est pas sérieux », a-t-il dit.

Et pour M. Assad, « on ne peut pas faire de la coopération des services secrets sans faire de la coopération politique ».

Dans un communiqué sur internet, l’EI a revendiqué samedi les attentats de Paris et affirmé que la France restera une de ses principales cibles.

« Que la France et ceux qui suivent sa voie sachent qu’ils resteront à la tête des cibles de l’Etat islamique », a ajouté l’organisation extrémiste sunnite.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a jugé samedi que les attentats de Paris « justifiaient » d’intensifier la lutte contre des organisations radicales armées telles que le groupe Etat islamique (EI) ou le Front al-Nosra en Syrie.

« Il ne peut y avoir aucune justification pour nous à ne pas en faire bien plus pour vaincre l’EI, Al-Nosra et ceux qui leur ressemblent », a déclaré M. Lavrov, à Vienne, au côté de son homologue américain John Kerry, avant une réunion internationale consacrée à la Syrie.

M. Kerry, qui avait déjà condamné dans la nuit des attentats « odieux et maléfiques », a estimé qu’il s’agissait d’une « sorte de fascisme (…) qui n’a aucune considération pour la vie humaine, qui cherche à détruire et à créer le chaos, le désordre et la peur ».

« Il y a une chose que nous pouvons dire à ces gens, c’est que ce qu’ils font renforcer notre détermination, à tous, pour contre-attaquer », a ajouté John Kerry.

Les deux ministres ont ensuite rejoint la réunion ministérielle multilatérale d’une vingtaine de pays et organisations afin de tenter de trouver une solution politique au conflit syrien.

Serguei Lavrov et John Kerrry (d) à Washington, D.C en août 2013 (Crédit : [State Department photo/ Public Domain)
Serguei Lavrov et John Kerrry (d) à Washington, D.C en août 2013 (Crédit : [State Department photo/ Public Domain)
« J’espère que cette réunion nous permettra aussi d’avancer », a plaidé M. Lavrov.

Le président égyptien Sissi a « fermement condamné les attentats et présenté ses condoléances au nom du peuple égyptien face à ces crimes abjects et lâches », a indiqué la présidence française, précisant que M. Hollande s’était en outre entretenu avec le Premier ministre britannique David Cameron et le Premier ministre libanais Tammam Salam.

Le président iranien condamne les attentats à Paris et reporte son voyage en Europe

Le président iranien Hassan Rouhani a condamné les attentats en France en les qualifiant de « crimes contre l’humanité » et a reporté sa tournée en Italie et en France qu’il devait entamer ce samedi.

« Au nom du peuple iranien, qui a été lui-même victime du terrorisme, je condamne avec vigueur ces crimes contre l’humanité et présente mes condoléance au peuple français endeuillé et au gouvernement », a écrit le président Rohani dans un message adressé au président français François Hollande, selon l’agence officielle iranienne Irna.

Un peu plus tard, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a annoncé à la télévision d’Etat que M. Rouhani avait reporté sa tournée en Italie, au Vatican et en France qu’il devait entamer ce samedi.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif faisant des gestes tandis qu' il parle lors d'une conférence de presse à l'Institut à Lausanne (à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) le 2 avril 2015 (Crédit : AFP / FABRICE COFFRINI)
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif faisant des gestes tandis qu’ il parle lors d’une conférence de presse à l’Institut à Lausanne (à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) le 2 avril 2015 (Crédit : AFP / FABRICE COFFRINI)

M. Zarif a précisé qu’il a décidé de se rendre ce samedi à Vienne pour « participer à la réunion sur la Syrie pour parler de la lutte contre Daech (acronyme arabe de l’organisation jihadiste Etat islamique, ndlr) et l’extrémisme » et qu’il faut « utiliser l’occasion créée par ces crimes pour une coordination internationale » contre le terrorisme et notamment l’EI.

Initialement, M. Zarif ne devait pas se rendre à Vienne.

« Les événements de Paris montrent une nouvelle fois que le terrorisme et l’extrémisme sont une menace internationale et une coopération internationale est nécessaire pour lutter contre ce phénomène. La République islamique d’Iran participera activement à cette lutte », a ajouté » M. Zarif.

« Les actions terroristes sont condamnables sous toutes leurs formes (…) ce danger ne se limite pas à notre seule région (Proche-Orient, ndlr) et pour cette raison il ne faut pas que cette lutte se limite à notre région », a-t-il ajouté.

L’Iran qui soutient le régime du président syrien Bachar al-Assad, affirme que la priorité pour mettre fin à la guerre en Syrie, qui dure depuis plus de quatre ans et a fait plus de 250.000 morts, est de lutter contre les groupes terroristes, notamment l’organisation de l’Etat islamique et le Front al-Nosra (branche syrienne d’al-Qaïda).

Il soutient qu’il est nécessaire de renforcer le pouvoir syrien dans cet objectif.

« Nous devons tous nous concentrer sur la lutte contre Daech et le terrorisme pour régler ce problème mondial », a ajouté M. Zarif.

Des pays du Golfe condamnent fermement les attentats « terroristes » à Paris

Des monarchies arabes du Golfe, Arabie saoudite et Emirats arabes unis en tête, ont vivement dénoncé samedi les attentats « terroristes » en France, Ryad et Abou Dhabi prônant une coopération internationale pour éradiquer « ce fléau dangereux et destructeur » qui menace tous les pays.

« Le royaume saoudien exprime sa vive condamnation des actions et explosions terroristes » qui ont fait vendredi soir à Paris au moins 128 morts », a déclaré un porte-parole du ministère saoudien des Affaires étrangères, en faisant part des condoléances de Ryad « aux gouvernement et peuple de la République française amie ».

« Je souhaite exprimer nos condoléances au gouvernement et au peuple français pour les attaques terroristes odieuses qui ont eu lieu hier, et qui sont une violation de toute éthique, morale et religion », a-t-il déclaré à la presse avant une réunion internationale sur la Syrie, à Vienne.

L’Arabie saoudite rappelle « la nécessité pour la communauté internationale de conjuguer les efforts afin d’éradiquer ce fléau dangereux et destructeur qui vise à déstabiliser toutes les régions du monde », a ajouté le porte-parole.

A Vienne, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a déclaré à la presse avant une réunion internationale sur la Syrie que les attentats à Paris constituaient une « violation de toute éthique, morale et religion ».

Le ministre des Affaires étrangères saoudien, Adel al-Jubeir, intervenant lors d'une conférence de presse à Djeddah, en Arabie Saoudite, le 23 juillet 2015 (Crédit : AFP)
Le ministre des Affaires étrangères saoudien, Adel al-Jubeir, intervenant lors d’une conférence de presse à Djeddah, en Arabie Saoudite, le 23 juillet 2015 (Crédit : AFP)

D’autres monarchies du Golfe, qui font partie de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis qui lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak, ont également dénoncé les attentats de Paris.

Ces attentats ont été qualifiés de « terroristes et criminels » par le président des Emirats arabes unis, cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, qui a assuré, dans un télégramme, le président François Hollande de la « totale solidarité (de son pays) en ces circonstances difficiles ».

Les Emirats, qui se sont dotés en 2014 d’une sévère loi antiterroriste et qui ont établi une liste de 83 groupes classés « terroristes », dont la confrérie des Frères musulmans, le groupe Etat islamique (EI) et Al-Qaïda, « ne ménageront aucun effort pour affronter et éliminer le terrorisme sous toutes ses formes », a-t-il assuré.

Pour sa part, le Koweït « apporte son soutien à tous les efforts qu’entreprendra la France pour assurer sa sécurité et sa stabilité », a déclaré un porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle Kuna.

Le Qatar a de son côté condamné « les attaques armées et les explosions » à Paris qui, a-t-il précisé dans un communiqué publié par l’agence officielle Qna, « sont contraires à tous les principes et valeurs morales et humanitaires ».

Bahreïn s’est dit, dans un communiqué, « solidaire de la France amie » après les attentats « horribles » de Paris « contraires à toutes les religions et à toutes les valeurs humaines », alors que le sultan Qabous d’Oman a adressé un télégramme de condoléances au président Hollande.

Le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), Abdellatif al-Zayani, a qualifié les attentats de Paris, d’ « actions terroristes épouvantables ».

Le grand imam d’Al-Azhar condamne des attaques « odieuses » à Paris

Le grand imam de la mosquée Al-Azhar, prestigieuse institution de l’islam sunnite, a condamné les attaques à Paris qui ont fait au moins 128 morts, les qualifiant d’ « odieuses » et a appelé « le monde entier à s’unir pour faire face à ce monstre ».

« Nous condamnons cette attaque odieuse », a affirmé cheikh Ahmed Al-Tayeb à l’ouverture d’une conférence sur le « renouveau de la pensée islamique ».

Le grand imam d’Al-Azhar, dont les propos ont été transmis par la télévision égyptienne, a souligné que « le temps est venu pour que le monde entier s’unisse afin de faire face à ce monstre ».

« De tels actes sont contraires à toutes les valeurs religieuses, humaines et contre toutes les civilisations », a ajouté Cheikh al-Azhar.

Dans un communiqué du Caire, la présidence égyptienne a parallèlement « condamné avec les termes les plus dures les attentats terroristes » de Paris et affirmé sa « solidarité avec les efforts internationaux pour lutter contre le terrorisme ».

Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi a « vivement condamné un crime abominable commis contre des civils innocents » et appelé à ce que tous les efforts soient menés afin de « combattre le terrorisme », selon un communiqué de l’organisation au Caire.

Nabil al-Arabi (Crédit : AFP PHOTO/YASSER AL-ZAYYAT)
Nabil al-Arabi (Crédit : AFP PHOTO/YASSER AL-ZAYYAT)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...