Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Refonte judiciaire : Gallant appelle Netanyahu à des pourparlers avec l’opposition

« Nous avons besoin d'un changement dans le système judiciaire, mais des changements majeurs doivent se faire dans le dialogue », a rappelé le ministre de la Défense

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'exprimant lors d'une allocution télévisée appelant à une pause dans le projet de loi de réforme du système judiciaire du gouvernement, le 25 mars 2023. (Autorisation)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'exprimant lors d'une allocution télévisée appelant à une pause dans le projet de loi de réforme du système judiciaire du gouvernement, le 25 mars 2023. (Autorisation)

Dans une allocution télévisée, le ministre de la Défense Yoav Gallant (Likud) a appelé samedi à stopper la législation de refonte judiciaire afin de tenir des pourparlers avec l’opposition.

« La sécurité de État d’Israël est la mission de toute ma vie », a expliqué Gallant, général à la retraite dont la carrière brillante lui avait valu d’être envisagé pour le poste de chef d’état-major. « En portant l’uniforme de Tsahal, j’ai risqué ma vie à des dizaines de reprises pour l’État d’Israël et aujourd’hui, pour le bien de notre pays, je suis prêt à prendre tous les risques et à payer le prix qu’il m’en coûtera ».

Le ministre de la Défense a souligné que l’État juif fait face « à deux menaces énormes – proches et lointaines », citant le programme nucléaire de l’Iran, les attaques palestiniennes et les tensions récentes avec le groupe terroriste libanais du Hezbollah. « Plus que jamais, nous devons relever des défis sans précédent en matière de sécurité », a-t-il ajouté.

Gallant a déclaré qu’au cours des dernières semaines, il s’est entretenu avec des responsables militaires concernant la refonte judiciaire.

« Je les entends et je m’inquiète. Les événements qui sont en train de se dérouler et les problèmes qu’il y a au sein de la société israélienne n’épargnent pas l’armée israélienne. Un sentiment sans précédent de colère, de souffrance et de déception émerge de toute part », a-t-il noté.

« Je ne peux que constater l’érosion de ce qui est à la source de notre force », a averti Gallant. « Les clivages croissants au sein de notre société pénètrent au sein de Tsahal et des agences de sécurité nationales. Ce qui représente une menace claire, immédiate et tangible pour la sécurité de l’État. Je n’y participerai pas ».

« Nous avons besoin d’un changement dans le système judiciaire, mais des changements majeurs doivent se faire dans le dialogue », a-t-il rappelé.

« Le processus législatif doit être arrêté », a recommandé Gallant, qui devait déjà s’exprimer jeudi soir avant d’être dissuadé in extremis par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Il a ensuite souligné son soutien à une réforme du système judiciaire et notamment à la nécessité de rétablir « l’équilibre » entre la hiérarchie politique et la branche de la justice, « ce qui renforcera la démocratie. »

« Et pourtant, des changements nationaux déterminants peuvent se faire par le biais du dialogue », a-t-il déclaré.

« Nous ne devons pas porter atteinte à notre unité. Les mères, ces mères qui envoient leurs fils et leurs filles servir au sein de Tsahal, ne doivent pas avoir de doute », a-t-il continué. « La victoire d’une seule partie, qu’elle soit obtenue dans les couloirs de la Knesset ou dans les rues de nos villes, sera plus largement une défaite pour l’État d’Israël ».

Le ministre de la Défense a appelé à organiser « un processus national d’unification avec une large participation – un processus qui renforcera l’État d’Israël et qui préservera la force de l’armée israélienne ».

« Au nom de la sécurité d’Israël, au nom de nos fils et de nos filles, le processus législatif doit être arrêté maintenant pour permettre à la nation d’Israël de célébrer Pessah et Yom HaAtzmaout », a-t-il dit.

Il a aussi demandé l’arrêt du mouvement de protestation – avec notamment les manifestations massives prévues dans la soirée de samedi et le rassemblement qui avait été organisé devant son habitation dans la journée – et il a précisé que « les refus de servir au sein de l’armée doivent s’arrêter immédiatement dans la mesure où ils érodent la puissance de l’armée israélienne et qu’ils portent atteinte à notre défense » alors que les réservistes avertissent qu’ils pourraient ne plus se présenter pour faire leur devoir si la réforme devait être adoptée au Parlement.

Des centaines de personnes manifestent devant le domicile du ministre de la Défense Yoav Gallant au moshav Amikam, le 25 mars 2023. (Crédit : capture d’écran Twitter)

Plus de 1 000 personnes avaient manifesté plus tôt samedi devant le domicile de Gallant avant les rassemblements à l’échelle nationale.

« Gallant, qui se tait par peur, qui se rend compte qu’il est responsable de la désintégration de l’armée populaire, qui sait que les soldats de Tsahal seront inculpés à La Haye, qui prête main forte à la dictature », avaient déclaré des membres du groupe de protestation « Frères d’armes ».

De plus en plus, les réservistes – qui sont un élément clé des activités de routine de l’armée, y compris dans les unités d’élite – ont averti qu’ils ne seraient pas en mesure de servir dans un Israël non démocratique, suite au plan de refonte judiciaire du gouvernement.

Le ministre de l’Agriculture Avi Dichter (Likud) s’est entretenu avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres députés du parti au pouvoir, et leur a demandé de suspendre les projets de loi de refonte judiciaire jusqu’après Yom Haatsmaout [jour de l’indépendance], selon plusieurs médias en hébreu.

Yom Haatsmaout aura lieu cette année le 26 avril.

Dichter, qui est un ancien directeur de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, rejoint Gallant.

Les députés du Likud Yuli Edelstein et David Bitan soutiennent aussi l’appel de Gallant.

Edelstein, qui est le président de la puissante commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, remercie Gallant d’avoir « rejoint la voie que je mène depuis des semaines ».

« La majorité des gens veulent et comprennent la nécessité de changements dans le système judiciaire, mais cela doit être fait avec patience, dialogue et discours afin de parvenir à un large consensus », a-t-il déclaré dans un communiqué.

De même, Bitan dans un tweet a déclaré : « Comme je l’ai déjà dit il y a plusieurs semaines, la législation doit être arrêtée et des négociations immédiates doivent être entamées et de larges accords doivent être conclus. Je soutiens les propos de mon ami, le ministre de la Défense. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, le ministre de la Justice Yariv Levin, au centre, et le ministre de l’Agriculture Avi Dichter à la Knesset, le 22 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Le ministre de la Défense Gallant fait un pas courageux et vital ce soir pour la sécurité de l’État d’Israël. Le coup d’État porte gravement atteinte à la sécurité nationale et il est de son rôle et de sa responsabilité d’arrêter la dangereuse détérioration », a déclaré le chef de l’opposition Yair Lapid dans un communiqué.

« C’est le moment de vérité. J’appelle le gouvernement : arrêtez tout, ne faites pas passer le changement dans la commission de nomination des juges et la loi Deri cette semaine, et venez discuter à la résidence présidentielle », a-t-il ajouté.

« J’appelle le Premier ministre à renvoyer Gallant, qui a été élu avec les voix de la droite, mais a cédé à la pression de ceux qui menacent de refuser [de servir dans l’armée], et tente de mettre un terme à l’importante réforme », a réagi le ministre d’extrême droite de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir dans un communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.