Renvois dans une chaîne financée par Washington après un reportage sur Soros
Rechercher

Renvois dans une chaîne financée par Washington après un reportage sur Soros

La chaîne avait présenté un reportage "outrageusement antisémite" au sujet du survivant de la Shoah, un "architecte de l'effondrement financier de 2008"

George Soros, fondateur et président de l'Open Society Foundations, assiste à la réunion annuelle du Conseil européen des relations extérieures, à Paris, France, le 29 mai 2018. (François Mori/AP)
George Soros, fondateur et président de l'Open Society Foundations, assiste à la réunion annuelle du Conseil européen des relations extérieures, à Paris, France, le 29 mai 2018. (François Mori/AP)

Au moins huit membres du personnel d’un média financé par le gouvernement américain et qui émet à Cuba ont été licenciés, mardi, pour avoir diffusé une séquence qui se référait à George Soros comme à un « multi-milliardaire juif », « architecte de l’effondrement financier de 2008 ».

Le reportage en trois parties retransmis par la Radio et Télévision Marti, qui diffuse des informations à Cuba pour promouvoir les intérêts américains en termes de politique étrangère, qualifiait aussi Soros de « milliardaire de gauche d’origine judéo-hongroise » et de « Juif non-pratiquant aux moeurs flexibles » et avait eu recours à des théories du complot d’extrême-droite à son sujet.

La première diffusion avait eu lieu au mois de mai. Le reportage avait attiré l’attention à la fin du mois d’octobre lorsqu’un blog consacré aux questions cubaines, le Triangle Cubin, s’était interrogé sur sa retransmission après des menaces d’attentat à la bombe qui avaient été reçues par Soros.

Ces licenciements surviennent après une enquête du bureau de Radiodiffusion cubain, qui supervise le réseau Marti, qui a duré des mois, selon le Miami Herald.

Le bureau relève des compétences de l’Agence américaine USAGM (Agency for Global Media). John Lansing, son directeur, a estimé mercredi que le reportage était une « séquence vidéo outrageusement antisémite sur George Soros, profondément offensante et ne correspondant d’aucune manière à nos normes et à notre éthique professionnelles ».

Soros, survivant de la Shoah et philanthrope qui finance des causes libérales et pro-démocratie, est une cible fréquente de l’extrême-droite aux Etats-Unis et en Europe de l’Est.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...