Rivlin a accueilli la gouverneure générale de Nouvelle-Zélande
Rechercher

Rivlin a accueilli la gouverneure générale de Nouvelle-Zélande

Les deux dirigeants ont salué la relation “particulière” entre les deux nations, “éloignées géographiquement mais proches spirituellement, émotionnellement et intellectuellement”

Le président Reuven Rivlin, à droite, avec la gouverneure générale de Nouvelle-Zélande, Patricia Reddy, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 30 octobre 2017. (Crédit : Mark Neiman/GPO)
Le président Reuven Rivlin, à droite, avec la gouverneure générale de Nouvelle-Zélande, Patricia Reddy, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 30 octobre 2017. (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Le président Reuven Rivlin et son épouse, Nechama Rivlin, ont accueilli lundi à la résidence présidentielle de Jérusalem la gouverneure générale de Nouvelle-Zélande, Patricia Reddy, et son époux David Gascoigne, a annoncé la présidence dans un communiqué, avant un déjeuner de travail.

La dirigeante néo-zélandaise est en Israël à l’occasion de la commémoration du centenaire de la bataille de Beer Sheva, à laquelle ont participé des soldats de l’ANZAC, un corps d’armée formé de troupes australiennes et néo-zélandaises.

Le président a salué l’amitié « très particulière » entre les deux pays, qui a « commencé bien avant qu’Israël n’existe même en tant qu’état indépendant. »

« Il y a 100 ans, les soldats de Nouvelle-Zélande ont aidé à libérer la Terre d’Israël de l’Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale. Ce sont les soldats de Nouvelle-Zélande et des autres forces de l’ANZAC qui ont conquis Beer Sheva, et dans cette bataille, 31 soldats ont perdu la vie », a rappelé Rivlin.

« Leur héritage est celui d’une grande amitié entre nos peuples. Aujourd’hui, nous construisons sur cet héritage », a-t-il ajouté.

Le monument dédié à l'Anzac Light Horse Brigade (Crédit : Shmuel Bar-Am)
Le monument dédié à l’Anzac Light Horse Brigade (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Rivlin a ensuite salué les relations commerciales florissantes entre les deux pays, s’estimant « certain que cela entraînera des relations plus étroites et plus fortes entre nos peuples. »

Reddy a remercié le président de son accueil et rappelé que sa première visite en Israël datait de 1980, pendant des vacances.

Après avoir affirmé que c’était un « grand honneur » de pouvoir commémorer la bataille de Beer Sheva en Israël, elle a annoncé un accord majeur entre une entreprise énergétique néo-zélandaise et une entreprise israélienne, pour « collaborer sur la technologie, le futur, l’internet des objets et faire des progrès pour Israël et la Nouvelle-Zélande. »

Elle a souligné que les deux pays étaient certes « éloignés géographiquement mais très [proches] spirituellement, émotionnellement et intellectuellement », notamment en raison de la taille des deux états et de leurs progrès technologiques, et de leur « besoin d’être intelligents pour avancer. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...