Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Royaume-Uni : Un policier condamné pour avoir partagé des images en soutien au Hamas

Mohammed Adil, un agent de 26 ans qui travaillait pour la West Yorkshire Police dans le nord de l'Angleterre, avait plaidé coupable début mai

Mohammed Adil, 26 ans, agent de la police du West Yorkshire, accusé d'infractions terroristes pour avoir partagé des messages de soutien au Hamas, quitte le tribunal de Westminster, dans le centre de Londres, le 2 mai 2024. (Crédit : Victoria Jones/PA via AP)
Mohammed Adil, 26 ans, agent de la police du West Yorkshire, accusé d'infractions terroristes pour avoir partagé des messages de soutien au Hamas, quitte le tribunal de Westminster, dans le centre de Londres, le 2 mai 2024. (Crédit : Victoria Jones/PA via AP)

Un policier britannique a été condamné mardi par un tribunal londonien à 18 mois de travaux d’intérêt général pour avoir diffusé des images en soutien au Hamas, organisation interdite au Royaume-Uni.

Mohammed Adil, un agent de 26 ans qui travaillait pour la West Yorkshire Police dans le nord de l’Angleterre, avait plaidé coupable début mai de deux chefs d’inculpation en vertu de la loi antiterroriste.

Peu après l’attaque sanglante du 7 octobre menée par le Hamas en Israël, il avait partagé une image sur Whatsapp montrant un combattant du Hamas accompagnée d’un message attribué à Mohammed Deif, le chef des brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas.

En novembre, il avait partagé une autre image, accompagnée cette fois d’un message attribué au porte-parole du Hamas, qui figure sur la liste des organisations terroristes interdites au Royaume-Uni.

Il avait été dénoncé à sa hiérarchie par des collègues, arrêté le 6 novembre et suspendu.

Lui imposer une peine le privant de sa liberté, même avec sursis, serait « inutilement disproportionné », a estimé le juge Paul Goldsmith en prononçant la peine contre Mohammed Adil.

« Étant donné les conclusions de cette affaire, nous allons désormais entamer une procédure disciplinaire », a réagi Tanya Wilkins, de la West Yorkshire Police.

« Nous avons été clair avec tous nos employés qu’il est incompatible pour quiconque travaillant dans la police d’être membre, ou de manifester son soutien, à une organisation interdite », a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.