Ryad et Amman dénoncent la promesse d’annexion en Cisjordanie de Netanyahu
Rechercher

Ryad et Amman dénoncent la promesse d’annexion en Cisjordanie de Netanyahu

L'Arabie saoudite appelle aussi la communauté internationale à "condamner et rejeter cette déclaration et à considérer toute action résultant de cette promesse comme nulle"

Des travailleurs arabes sur un chantier dans les implantations, à Ariel le 25 janvier 2017. (Crédit ; Sebi Berens/Flash90)
Des travailleurs arabes sur un chantier dans les implantations, à Ariel le 25 janvier 2017. (Crédit ; Sebi Berens/Flash90)

L’Arabie saoudite a qualifié de « dangereuse escalade » la promesse du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d’annexer un pan stratégique de la Cisjordanie s’il était réélu lors des élections législatives du 17 septembre.

« Le royaume affirme que cette déclaration est une très dangereuse escalade contre le peuple palestinien et représente une violation flagrante de la charte de l’ONU et des principes du droit international », a rapporté mardi soir l’agence officielle Saudi Press Agency (SPA), citant la cour royale.

Ryad a également demandé une « réunion d’urgence » des ministres des Affaires étrangères des 57 membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), ajoute l’agence SPA.

L’Arabie saoudite appelle aussi la communauté internationale à « condamner et rejeter la déclaration (de Benjamin Netanyahu) et à considérer toute action résultant de cette promesse comme nulle ».

Le ministre des Affaires étrangères jordanien Ayman Safadi a aussi fustigé la promesse d’annexion de Netanyahu.

Dans un communiqué en arabe, Safadi a déclaré : « nous condamnons l’annonce du Premier ministre israélien – son intention d’annexer d’illégitimes colonies israéliennes et d’appliquer la souveraineté sur la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte – c’est une escalade dangereuse qui sabote les fondements du processus de paix et relève de l’électoralisme, dont le prix sera l’effondrement des opportunités de résolution du conflit et entraînera la région dans davantage de violence et de crise ».

A une semaine jour pour jour d’élections législatives qui s’annoncent âprement disputées, le Premier ministre israélien a promis mardi au cours d’une conférence de presse d’annexer « la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte ». La vallée du Jourdain représente environ 30 % de la Cisjordanie.

M. Netanyahu, qui fait campagne à droite et courtise l’électorat des Israéliens favorables à l’annexion de la Cisjordanie, est actuellement au coude-à-coude avec son plus proche rival, l’ancien chef de l’armée Benny Gantz, à la tête du parti de centre-gauche Kakhol lavan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...