Rechercher

Sanctions contre Abramovitch: Yad Vashem suspend son partenariat avec le Russe

Jusqu'à présent épargné, l'oligarque russo-israélien est désormais sanctionné par le gouvernement britannique en représailles à l'invasion russe en Ukraine

Illustration : La salle des noms du musée de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem (Autorisation : Mendy Hechtman / Flash90)
Illustration : La salle des noms du musée de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem (Autorisation : Mendy Hechtman / Flash90)

Le mémorial israélien de la Shoah, Yad Vashem, a annoncé jeudi sa décision de suspendre un partenariat avec l’un des ses plus grands donateurs, Roman Abramovitch, oligarque russe sanctionné par le gouvernement britannique en représailles à l’invasion russe en Ukraine.

Propriétaire du club anglais de football de Chelsea, Roman Abramovitch, 55 ans, avait jusqu’à présent été épargné par la vague de sanctions prises par le Royaume-Uni contre des personnes et entités liées au pouvoir en Russie, dans la foulée de l’invasion du 24 février.

Mais jeudi, Londres a décidé de geler ses avoirs et de lui interdire de voyager et d’opérer des transactions avec des particuliers et des entreprises britanniques.

« A la lumière des développements, Yad Vashem a décidé de suspendre le partenariat stratégique avec Roman Abramovitch », a indiqué dans un court communiqué Simmy Allen, porte-parole de Yad Vashem, mémorial de la Shoah à Jérusalem.

Le propriétaire du Chelsea Football Club anglais, le magnat russe Roman Abramovich, à sa sortie du tribunal de Londres, le 4 octobre 2011. (AP/File)

Cette institution avait annoncé le 22 février le lancement, avec M. Abramovitch, d’un « partenariat stratégique afin de renforcer les initiatives de Yad Vashem dans le domaine de la recherche et du souvenir de l’Holocauste ».

M. Allen avait fait état d’une somme « à huit chiffres » donnée par le milliardaire russe, ce qui en avait fait le deuxième donateur le plus important du mémorial.

« Nous sommes profondément reconnaissants à Roman Abramovitch pour sa généreuse contribution qui renforcera significativement la mission de Yad Vashem », avait dit son directeur Dani Dayan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...