Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Instagram supprime brièvement la réponse israélienne à une campagne pro-Palestiniens

Meta déclare qu'un "problème technique" a entraîné la suppression de l'image générée par l'IA "Où étaient vos yeux le 7 octobre" montrant un terroriste du Hamas face à une représentation de l'otage Kfir Bibas

Image d'IA par Benjamin Jamon contrant la campagne de réseaux sociaux "All Eyes on Rafah", le 29 mai 2024.
Image d'IA par Benjamin Jamon contrant la campagne de réseaux sociaux "All Eyes on Rafah", le 29 mai 2024.

Une image générée par l’intelligence artificielle (IA) pro-Israël, créée pour lutter contre une campagne anti-Israël et pro-palestinienne sur les réseaux sociaux, et rapidement devenue virale, a été supprimée mercredi d’Instagram pendant plusieurs heures.

Instagram n’a pas donné d’explication après que l’image a été bloquée, mais la société mère Meta a déclaré plus tard dans un communiqué qu’elle « s’efforçait de comprendre quel problème technique a conduit à la suppression par erreur de certaines occurrences de l’image ».

« Cette image n’enfreint pas nos politiques », indique la déclaration de l’image pro-israélienne. Mercredi en fin de journée, l’image est réapparue.

L’image a été créée et diffusée en ligne après qu’une image similaire pro-palestinienne générée par l’IA, elle aussi, indiquant « All Eyes on Rafah (Tous les yeux sur Rafah) », a été partagée des quarante millions de fois sur les réseaux sociaux ces derniers jours, après une frappe israélienne sur la ville visant deux terroristes du Hamas, qui a causé la mort de dizaines de civils, selon les autorités sanitaires locales.

Dans l’image pro-palestinienne, le slogan est ecrit sous formes de tentes alignées, en référence aux campements situés à proximité de Rafah, où les habitants de Gaza déplacés ont trouvé refuge dans le cadre de l’offensive israélienne.

En réponse à la campagne pro-palestinienne, Benjamin Giarmon a créé une image similaire, elle aussi générée par l’IA : « Where were your eyes on October 7 ? (Où étaient vos yeux le 7 octobre ?) » L’image représente un terroriste du Hamas armé se tenant devant un bébé aux cheveux roux, ressemblant à l’otage Kfir Bibas, âgé de neuf mois lorsqu’il a été kidnappé avec sa mère et son frère de 4 ans, le 7 octobre.

L’image a été partagée environ un demi-million de fois avant que le compte de Giarmon ne soit suspendu, a-t-il expliqué à la Douzième chaîne.

L’image « All Eyes on Rafah » semble ne pas avoir été supprimée.

Dans les 24 heures qui ont précédé sa suppression, la publication de Giarmon avait été partagé par de nombreuses personnalités israéliennes, de la pop star Omer Adam au ministre de la Défense Yoav Gallant.

La campagne israélienne à Rafah a suscité de vives critiques au niveau international depuis qu’elle a commencé au début du mois de mai. Plus d’un million de Palestiniens ont afflué dans la ville, la plus méridionale de Gaza, après avoir évacué le nord et le centre de la bande sur ordre d’Israël. La grande majorité des Palestiniens déplacés ont depuis été évacués vers des zones humanitaires désignées.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.