Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Selon le conseiller de Kamala Harris, le rejet de l’accord sur Gaza épuiserait les ressources israéliennes

Le conseiller de la vice-présidente estime qu'Israël serait en outre encore plus marginalisé par la communauté internationale

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le conseiller à la sécurité nationale de la vice-présidente Kamala Harris, Philip Gordon, en mai 2024. (Capture d'écran YouTube)
Le conseiller à la sécurité nationale de la vice-présidente Kamala Harris, Philip Gordon, en mai 2024. (Capture d'écran YouTube)

Depuis Herzliya, le conseiller à la sécurité nationale de la vice-présidente Kamala Harris a invité le Premier ministre Benjamin Netanyahu à accepter les termes de l’accord établi par le président Joe Biden, le mois dernier, au lendemain de l’annonce par Netanyahu qu’il ne souhaitait qu’un accord « partiel ».

« Le rejet de cet accord serait loin d’apporter la victoire totale », a déclaré Philip Gordon lors d’une conférence à l’Université Reichman d’Herzliya, « mais conduirait à un conflit sans fin, qui épuiserait les ressources d’Israël, l’isolerait au sein de la communauté internationale et empêcherait la libération des otages. »

Par ailleurs, a dit Gordon, l’accord présenté par Biden est « la voie vers un avenir plus favorable, (qui) commence avec le cessez-le-feu ».

« Cette proposition a le mérite de mettre fin à la guerre à Gaza dans des conditions garantissant la sécurité d’Israël, la libération des otages, l’éviction du Hamas du gouvernement de Gaza et pour le peuple palestinien, un horizon politique plein d’espoir, de liberté et de sécurité avec en point de mire un véritable État, vivant en paix aux côtés d’Israël », a-t-il poursuivi.

Gordon a souligné que les États-Unis « ne demandaient évidemment pas à Israël de sacrifier sa sécurité ou de conclure immédiatement un accord sur l’existence de deux États ».

Il a également adressé des reproches au Hamas : « Il est temps pour le Hamas d’accepter cet accord. Soyons clairs, en refusant de le faire, le Hamas est responsable des souffrances interminables de tant de Palestiniens. L’accord proposé par Israël fin mai était sensiblement le même que celui proposé par le Hamas le 6 mai. À bien des égards, le Hamas revient sur sa propre proposition. »

Ce lundi également, une source israélienne au fait des négociations avec le Hamas a déclaré à la Douzième chaîne que les commentaires de Netanyahu hier sur son soutien à un accord « partiel » « avaient causé des dégâts qui seront très difficiles à réparer et à un moment terrible – alors que toutes les pressions étaient dirigées vers [le chef du Hamas à Gaza Yahya] Sinwar.

« Sa déclaration était un véritable sabotage. Il est difficile d’imaginer comment nous pourrions parvenir à un accord dans un avenir proche. C’est game over pour un accord », a déclaré la source, ajoutant : « Il renonce à la libération des soldats enlevés et à l’opportunité d’essayer d’abord de ramener à la maison les femmes, les femmes soldats et les personnes âgées. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.