Selon une opinion parue dans un quotidien de l’AP, Israël est derrière l’attentat dans le Sinaï
Rechercher

Selon une opinion parue dans un quotidien de l’AP, Israël est derrière l’attentat dans le Sinaï

Un chroniqueur d'Al-Hayat Al-Jadida blâme "les Etats-Unis, Israël et leurs pions" pour le massacre par des jihadistes de 305 personnes dans une mosquée, dont 27 enfants

La mosquée Rawda, à 40 kilomètres à l'ouest d'El-Arish,  la capitale du nord-Sinaï, après un attentat à la bombe suivi d'une fusillade le 25 novembre 2017 (Crédit :  AFP)
La mosquée Rawda, à 40 kilomètres à l'ouest d'El-Arish, la capitale du nord-Sinaï, après un attentat à la bombe suivi d'une fusillade le 25 novembre 2017 (Crédit : AFP)

Un chroniqueur régulier du journal officiel de l’Autorité palestinienne (AP) a affirmé qu’Israël se trouve à l’origine de l’attentat terroriste survenu vendredi dans une mosquée du Sinaï qui a causé la mort de 305 fidèles, dont 27 enfants.

Ecrivant dimanche dans le journal Al-Hayat Al-Jadida, Omar Hilmi Al-Ghoul a blâmé les « Etats-Unis, Israël et leurs pions » pour l’attentat à la bombe et la fusillade qui a suivi à la mosquée Rawdah de la ville de Bir al-Abd, qui est située à approximativement 40 kilomètres à l’ouest de la capitale du nord du Sinaï d’el-Arish. Cette lettre ouverte a été traduite par Palestinian Media Watch (PMW), un groupe de surveillance des médias, lundi.

« Ils ne veulent pas que l’Egypte – le symbole de l’Arabité – ne s’élève, ne guérisse, et retrouve son rôle de leader panarabe. Les Etats-Unis, Israël et leurs pions savent bien que la résurrection de l’Egypte signifierait la résurrrection de tous les peuples de la nation arabe, et la nécessité coloniale dicte donc de conserver l’Egypte dans un état d’épuisement politique, sécuritaire, économique et social », a écrit al-Ghoul.

Même s’il n’y a pas encore eu de revendication officielle de l’attentat, les autorités ont indiqué que les terroristes qui ont commis le massacre brandissaient des drapeaux de l’Etat islamique.

Cet attentat aurait été mené par l’Etat islamique jihadiste ou ses affiliés, qui ont commis une série d’attentats terroristes dans le Sinaï, en partie parce que cette mosquée était associée aux fidèles de la branche soufie mystique de l’islam sunnite et que l’EI cible tous ceux qui ne suivent pas sa version radicale de l’islam.

Israël a condamné l’attente de vendredi, indiquant se tenir « épaule contre épaule » avec l’Égypte.

Le quotidien Al-Hayat Al-Jadida a souvent publié dans le passé des accusations faisant état de la responsabilité d’Israël dans les attentats terroristes commis dans la région, a noté PMW.

Suite à une attaque perpétrée le mois dernier dans le Sinaï au cours de laquelle six soldats égyptiens ont été tués, le quotidien avait cité un responsable de l’AP qui avait incriminé la responsabilité de « l’ennemi sioniste ».

« Le membre du bureau politique du Front de libération de la Palestine [FPLP] Muhammad Al-Soudi a dit… que le crime qui a été commis contre les soldats héroïques de l’armée égyptienne dans le nord du Sinaï n’est pas sans lien avec le phénomène du terrorisme dans la région, qui est soutenu par les forces agressives dans la région avec, à leur tête, l’ennemi sioniste, qui se consacre à diviser la nation arabe, ses états et ses capacités, et à la divertir par des désaccords qui la détournent du combat contre [l’ennemi sioniste] et ses aspirations en Palestine et dans la région arabe entière », disait l’article, selon l’observatoire des médias.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...