Israël en guerre - Jour 255

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-chef Itamar Ben Yehuda, 21 ans : « une personne avec laquelle on pouvait gravir des montagnes »

Assassiné en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire Paga, le 7 octobre

Itamar Ben Yehuda, qui a été tué en combattant les terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Itamar Ben Yehuda, qui a été tué en combattant les terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le sergent-chef Itamar Ben Yehuda, 21 ans, secouriste au sein de la brigade Golani et originaire de Rehovot, a été tué lors d’une bataille contre des terroristes à l’avant-poste de Tsahal de Paga, le 7 octobre dernier.

Itamar passait son dernier week-end sur la base avant sa démobilisation.

Son père, Yoram, a déclaré à la Douzième chaîne qu’Itamar avait été blessé vers 8 heures du matin et qu’il avait appelé ses parents peu de temps après.

« Il avait l’air fort, optimiste, il avait l’air de croire qu’il pouvait s’en sortir », a-t-il raconté.

Le dernier contact de la famille avec Itamar a eu lieu à 9 heures du matin, lorsqu’il a appelé son frère jumeau Gilad. Ce n’est qu’une semaine plus tard qu’il a été identifié et que sa famille a appris qu’il avait été tué.

Itamar et 12 autres soldats du 13e bataillon – dont le commandant de l’avant-poste, le capitaine Dekel Suissa – ont été tués à l’avant-poste de Paga, où ils ont affronté plus de 50 terroristes du Hamas ce jour-là, et seuls 13 des 26 soldats qui y étaient stationnés ont survécu.

Il laisse derrière lui ses parents, Dorit et Yoram, et quatre frères et sœurs, Nadav, Reut, Yael et son jumeau Gilad.

Yoram, un psychologue clinicien qui s’est engagé pour gérer le centre mis en place par Tsahal pour aider à traiter les traumatismes des soldats, a déclaré qu’il avait traité de nombreux soldats qui avaient connu Itamar et qu’il avait rapporté à la famille des enregistrements de ses patients.

« Cela me bouleverse à chaque fois, mais je peux m’assurer que [les soldats] ne le remarquent pas, et je les embrasse à la fin », a-t-il confié à la Douzième chaîne.

Lors de ses funérailles, Dorit a déclaré qu’Itamar avait préparé avec passion son entrée dans la vie civile.

Dans son éloge funèbre, Nadav a déclaré qu’Itamar et Gilad avaient été un cadeau spécial pour lui, car il avait toujours réclamé un petit frère à ses parents.

« Tu as montré à tout le monde comment se blesser, continuer et ne pas s’arrêter, et à la fin, tu as montré à tout le monde comment se faire tuer au combat », a-t-il déclaré.

« Mon frère héroïque, Itamar, était une personne avec laquelle on pouvait gravir des montagnes, une personne avec laquelle on pouvait aller à la guerre », a-t-il ajouté.

La sœur d’Itamar, Reut, l’a décrit comme quelqu’un de généreux, d’émotionnellement intelligent et doté d’autodérision.

Gilad a déclaré qu’Itamar était une personne courageuse et très morale, qui plaçait ses soldats au plus haut niveau d’exigence. En perdant Itamar, a-t-il dit, il a perdu une partie de lui-même.

« Je sais que tu aurais voulu que je sois fort, et c’est ce que je serai », a-t-il promis.

Quelques jours après la mort d’Itamar, Nadav a déclaré que deux livres commandés par Itamar avaient été livrés au domicile de la famille. L’un d’eux s’intitulait Comment prendre une retraite anticipée.

Lors d’une cérémonie commémorative en l’honneur d’Itamar à l’école Ron Arad où il a étudié, Gilad a décrit la façon dont Itamar aidait toujours ses camarades soldats à se sentir motivés, affirmant que beaucoup d’entre eux ont dit à la famille qu’Itamar les avait aidés à traverser des périodes difficiles dans l’armée.

Dans le cadre d’un projet de la chaîne d’écoles Amit visant à commémorer les soldats tombés au combat, l’ancien professeur d’Itamar au lycée a déclaré qu’il illuminait toutes les pièces dans lesquelles il entrait.

« On pouvait voir le bien dans ses yeux », a-t-elle déclaré.

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.