Israël en guerre - Jour 145

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-major Tomer Ahimas, 20 ans : un « héros » mort au combat à Nirim

Mort en combattant le Hamas, le 7 octobre, sa dépouille a été enlevée ; sa mort a été annoncée le 28 novembre 2023

Le sergent-major Tomer Yaakov Ahimas (Crédit : Tsahal)
Le sergent-major Tomer Yaakov Ahimas (Crédit : Tsahal)

Le sergent-major Tomer Yaakov Ahimas, âgé de 20 ans et originaire de Lehavim, chargé des transmissions pour le chef de la brigade sud de la division de Gaza, a été tué en combattant le Hamas, le 7 octobre, près du kibboutz Nirim.

Sa dépouille a été emmenée à Gaza et l’armée israélienne a établi, le 28 novembre, qu’il avait été tué et que ses obsèques pouvaient avoir lieu.

Ses frères ont déclaré à la radio publique Kan que Yaakov et deux autres soldats, déployés à Nirim, avaient échangé des coups de feu avec des dizaines de terroristes du Hamas.

Lorsque le chef de la brigade, le colonel Asaf Hamami, a été blessé, « Tomer a en quelque sorte pris le contrôle et mené les combats contre un nombre inimaginable de terroristes, tout en s’occupant du chef de brigade et en demandant de l’aide par radio à plusieurs reprises ».

Ils ont ajouté que les habitants de Nirim leur avaient dit que sans la bravoure d’Ahimas, Hamami et du sergent Kiril Brodski, « le kibboutz aurait vécu une tragédie encore plus épouvantable ce samedi-là ».

Ses obsèques ont eu lieu à Lehavim le 29 novembre, soit 54 jours après sa mort. Il laisse dans la peine ses parents, Moshe et Anat, ainsi que ses frères et sœurs Maya, Gil, Eyal et son frère jumeau Amir, ainsi que sa petite amie Shay-li Hen.

Lors de ses funérailles, son frère aîné Eyal a déclaré : « Tu n’as jamais eu besoin de moi pour te protéger, tu t’es toujours débrouillé seul. Je suis désolé, Tomer, que la seule fois de ta vie où tu as eu besoin d’aide, je n’aie pas été là pour te protéger.

« J’ai eu le privilège que tu sois avec moi le jour de mon mariage, mais tu ne verras jamais ton neveu », a-t-il ajouté. « Je te promets qu’il saura qui était son oncle Tomer. Je t’ai vu grandir et devenir l’enquiquineur le plus intelligent, le plus sensible et le plus gentil… tu resteras toujours mon Tomer, le garçon intelligent, beau, avec son sourire séducteur. Tu me manques énormément. »

Toujours lors des funérailles, sa sœur Maya a dit que Tomer et son jumeau Amir « étaient inséparables, toujours ensemble. C’est la première fois que vous étiez séparés, chacun au combat, à sa manière. J’avais toujours peur qu’il t’arrive quelque chose, que vous ne soyez plus ensemble. »

Sa petite amie, Shay-li, a pour sa part déclaré lors de ses funérailles : « Je pensais que nous étions ensemble pour toujours : je ne me doutais pas que la fin était si proche. Tu étais la lumière dans l’obscurité, rempli d’amour, mon matin, mon après-midi et ma nuit… Chacun de tes « bonjour » rendait les jours meilleurs. »

« Tu disais que je t’avais appris à aimer, mais toi, tu m’as appris ce qu’est le véritable amour », a-t-elle ajouté. « Cela faisait neuf mois que nous étions ensemble, et chaque nouvelle journée était meilleure encore que la veille. Je suis tombée amoureuse de ton rire, de ton cynisme, de ta façon de voir les choses. Du fait que tu aies la réponse à toutes mes questions, que tu te battes pour ce en quoi tu croyais et ces t-shirts de football que tu portais absolument partout. »

« Tu es mon héros, tu m’as changée, tu m’as aidée, tu as fait de moi une meilleure personne », a-t-elle conclu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.