Shimon Peres remercie Obama pour le F-35
Rechercher

Shimon Peres remercie Obama pour le F-35

L'ancien président israélien a aussi fustigé les Israéliens pour leur manque de gratitude à l'égard des États-Unis

Shimon Peres, alors président, accueille le président américain Barack Obama pour une réception en son honneur à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 20 mars 2013. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Shimon Peres, alors président, accueille le président américain Barack Obama pour une réception en son honneur à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 20 mars 2013. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Dans une vidéo adressée à Barack Obama et au peuple américain, l’ancien président israélien a remercié le président des Etats-Unis pour l’avion de chasse F-35, dont le premier des 33 commandés par Israël vient de sortir des usines américaines.

« Merci aux Etats-Unis pour avoir fourni à Israël l’arme aérienne la plus sophistiquée au monde […] inégalée dans son importance pour la sécurité et le futur de notre pays », a-t-il déclaré.

Concernant l’amitié entre le président Obama et Israël, Peres a dit : « au cours de ses huit ans de présidence, lorsque la sécurité d’Israël était abordée, il a travaillé en premier lieu pour faire ce qu’il pouvait afin de garantir notre sécurité, avec la force de combattre nos ennemis, mais aussi la force de bâtir la paix et l’amitié ».

Shimon Peres a conclu son message en remerciant particulièrement le peuple américain, l’administration américaine et Barack Obama : « Merci, président Obama. Pendant votre mandat, vous avez toujours été juste et généreux concernant la sécurité d’Israël, et c’est un acte spécial d’amitié. Merci aux Etats-Unis, merci au peuple américain, merci président Obama ».

L’ancien président israélien a d’ailleurs critiqué le comportement des Israéliens envers les Etats-Unis, qui frôle « l’ingratitude », a-t-il déclaré sur le site Ynet. « Cela me blesse », a-t-il ajouté, avant de rappeler que seul Israël a, pour l’instant, reçu l’avion de chasse américain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...