Smotrich critiqué pour avoir dit que la gay pride avait causé une vague de cas
Rechercher

Smotrich critiqué pour avoir dit que la gay pride avait causé une vague de cas

Le ministère de la Santé qualifie la remarque de "combinaison dangereuse d'ignorance, de populisme, de frustration et de haine"

Le député sioniste religieux Bezalel Smotrich prend la parole lors d'une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 5 juillet2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90) 
Le député sioniste religieux Bezalel Smotrich prend la parole lors d'une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 5 juillet2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90) 

Bezalel Smotrich, le chef du parti d’extrême-droite Sionisme religieux, s’est retrouvé sous le feu des critiques jeudi, un jour après avoir semblé dire à la Knesset qu’une récente vague d’infections à coronavirus était due aux dizaines de milliers de personnes qui ont fait la fête lors de la gay pride de Tel Aviv en juin. 

M. Smotrich a attaqué le gouvernement sur sa politique en matière de virus, alors que l’on parle d’un éventuel confinement en septembre, pendant la période des fêtes juives, pour endiguer la propagation de la variante Delta, hautement infectieuse. 

« Il y a eu une énorme fête de l’infection qui, je pense, a déclenché cette vague », a-t-il déclaré dans un discours prononcé mercredi à la Knesset. « Personne n’a le courage de le dire parce que ce n’est pas politiquement correct, mais la parade de la fierté a marqué le début de cette épidémie. » 

Smotrich a poursuivi en notant que si le gouvernement autorisait toujours les Israéliens à partir en vacances à l’étranger malgré la hausse des infections dans de nombreuses destinations populaires, il envisageait un confinement qui aurait un impact profond sur les événements religieux pendant la période des fêtes. 

En réponse jeudi, le ministre de la Santé Nitzan Horowitz a tweeté : « Si vous avez oublié à quoi ressemble le dangereux mélange d’ignorance, de populisme, de frustration et de haine, Smotrich vous l’a rappelé hier. »

Horowitz, qui est gay, a poursuivi en notant ironiquement que « contrairement aux remarques de l’expert [Smotrich], il n’y a aucun lien entre l’éclosion de la variante Delta et la marche des fiertés gay ». 

« L’homme qui a bâti sa carrière sur l’homophobie ne rate pas une occasion de répandre la haine », écrit Horowitz.

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz s’exprime lors d’une visite au centre médical Sheba à Tel HaShomer à Ramat Gan, le 3 août 2021.(Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Smotrich a l’habitude de faire des remarques provocantes sur la communauté gay. 

En mai, il a déclaré qu’il avait « un problème avec la culture LGBT » et a comparé le mariage gay à l’inceste. Smotrich, qui siège à la Knesset depuis 2015, s’est fait connaître au niveau national près d’une décennie plus tôt lorsqu’il a organisé une « parade des bêtes » pour protester contre les LGBT. Il a par la suite présenté ses excuses pour sa participation. 

Le ministère de la Santé a soutenu Horowitz dans une déclaration précisant que l’épidémie en cours a été causée par des voyageurs qui sont revenus de l’étranger et n’ont pas été mis en quarantaine comme il se doit. 

Il a noté que l’épidémie a commencé dans les villes de Binyamina et Modiin « sans aucun lien avec la parade de la fierté ». 

Smotrich, en réponse aux articles faisant état de ses remarques, a accusé le Premier ministre Naftali Bennett et son conseiller politique Moshe Klughaft de diffuser une vidéo « éditée » de son discours devant le plénum. 

Il a tweeté qu’il s’agissait d’une tentative « de détourner l’attention du véritable échec de Bennett et de diaboliser ses adversaires politiques. » 

Smotrich a précisé que le fait qu’il ait cité la marche des fiertés homosexuelles comme étant la cause de la vague était dû au fait qu’il s’agissait d’un grand événement, et non au fait qu’il était organisé par la communauté LGBT. 

« Quel que soit l’objectif, un rassemblement de masse propage le coronavirus. Ce qui fait la différence, c’est le manque de courage et de leadership de Bennett pour prendre des décisions impopulaires », a-t-il écrit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...