Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Smotrich réitère son refus de transférer les fonds fiscaux de Gaza à l’AP

Suite aux pressions de Washington, le ministre des Finance a dit apprécier Joe Biden et les États-Unis mais il a assuré qu’il ne verserait pas un shekel aux terroristes

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Jérusalem, le 26 décembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Jérusalem, le 26 décembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Le ministre des Finances d’extrême droite Bezalel Smotrich a réitéré son refus jeudi d’autoriser le transfert de fonds fiscaux palestiniens vers Gaza, déclarant à la chaîne publique Kan qu’il « apprécie énormément le soutien des États-Unis et du président [Joe] Biden, mais tant que je serai ministre des Finances, pas un seul shekel, destiné aux familles des terroristes et des nazis de Gaza, ne sera transféré à l’Autorité palestinienne (AP). »

Israël a récemment averti qu’il ne laisserait pas l’AP transférer des fonds destinés aux services et salaires publics dans la bande de Gaza, au motif que l’argent pourrait parvenir au Hamas alors même qu’Israël est en guerre contre le groupe terroriste.

La remarque de Smotrich vient en réponse à un article de presse qui indiquait que la Maison Blanche faisait pression sur Israël pour qu’il débloque les fonds, ainsi que la mise en garde de Washington au gouvernement israélien que s’il continuait à retenir les recettes fiscales mensuelles perçues pour Ramallah, cela pourrait entraîner l’effondrement de l’AP.

Un responsable israélien a expliqué à Kan que les États-Unis avaient fait passer le message suivant : « Il faut que cela se fasse, sinon l’Autorité [palestinienne] s’effondrera financièrement. Nous devons trouver une solution… ces fonds doivent être remis au peuple palestinien. Ils profitent au peuple palestinien et contribuent à stabiliser la situation en Judée et en Samarie, ce qui est également bénéfique à Israël ».

La semaine dernière, Joe Biden aurait pris à partie le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur cette question lors d’un appel téléphonique qualifié de « frustrant » par le site d’information américain Axios.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.