SodaStream construit un dispositif marin pour recueillir les déchets de l’océan
Rechercher

SodaStream construit un dispositif marin pour recueillir les déchets de l’océan

Le PDG Daniel Birnbaum, 300 cadres SodaStream du monde entier, des enfants de la région et des ONG environnementales nettoieront la mer des Caraïbes et le littoral de Roatán

Une plage du Honduras envahie de déchets. (Crédit : capture d'écran Youtube)
Une plage du Honduras envahie de déchets. (Crédit : capture d'écran Youtube)

La compagnie israélienne SodaStream a annoncé lundi le lancement de la
« Holy Turtle » (Sainte Tortue) – un engin océanique massif conçu pour nettoyer les déchets plastiques en pleine mer.

Le dispositif innovant sera initialement piloté lunid en mer des Caraïbes, au large de Roatán, au Honduras, dans le cadre d’un grand nettoyage dirigé par le PDG Daniel Birnbaum.

C’est la toute première fois qu’une entreprise commerciale entreprend un nettoyage physique de déchets en pleine mer, selon l’entreprise. La délégation de nettoyage de SodaStream est constituée de 150 cadres dirigeants SodaStream de 45 pays, des spécialistes environnementaux internationaux, l’ONG Plastic Soup Foundation et des centaines d’enfants de 7 écoles de la région avec des représentants du gouvernement local Hondurien.

La « Holy Turtle » est une unité flottante de 1 000 pieds de long conçue pour être tractée délicatement par deux navires sur des kilomètres de pleine mer.

Le dispositif est spécialement conçu pour capturer les déchets flottants tandis que ses grands trous d’aération agissent pour protéger la faune sauvage.

La conception du dispositif a été inspirée des systèmes de confinement de pétrole et a été développée par ABBCO en Floride, aux États-Unis, des experts de premier plan en confinement du pétrole.

Holy Turtle, une unité flottante de 1 000 pieds de long conçue pour capturer les déchets flottants et protéger la faune sauvage. (Crédit : capture d’écran YouTube)

L’initiative Roatán de SodaStream a été inspirée par une vidéo filmée par Caroline Powers en octobre 2017 et diffusée par la BBC, illustrant la photographie sous-marine d’un amoncellement de déchets flottants au large de la côte de Roatán aux Caraïbes.

Bouleversé par cette vidéo inquiétante, le PDG de SodaStream, Daniel Birnbaum, lui-même un officier de la marine et un skipper expérimenté, a pris l’initiative de chercher une solution pour nettoyer ces déchets flottants.

Birnbaum a déclaré : « Nous ne pouvons pas nettoyer tous les déchets plastiques de la planète mais nous devons chacun faire tout ce que nous pouvons. Le plus important est de nous engager à cesser d’utiliser du plastique à usage unique. »

La pollution plastique recueillie par la « Holy Turtle » sera utilisée pour créer une exposition dans le but de sensibiliser et d’éduquer les consommateurs du monde entier sur la réduction de la consommation de plastique à usage unique sous toutes ses formes, y compris les gobelets, les pailles, les sacs et les bouteilles en plastique.

La mission de quatre jours SodaStream au Honduras engage la participation des enfants de 7 écoles locales qui, non seulement travailleront avec les cadres dirigeants de SodaStream, mais recevront également des séances d’éducation prodiguées par des experts environnementaux pour devenir ambassadeurs pour l’environnement au sein de leur communauté.

Les intervenants invités sont Maria Westerbos, fondatrice de la Plastic Soup Foundation ; Chris Jordan, photographe d’art célèbre pour avoir capturé « Albatross », un reportage visuel puissant sur la tragédie environnementale poignante qui se joue sur Midway Island dans le Pacifique ; Laura Leiva, chercheuse dans le domaine des plastiques marins au Alfred-Wegener Institute for Polar and Marine Research en Allemagne ; Elena Gonzalez, co-fondatrice du Bay Island Coastal Clean-up et Mishelle Mejia, consultante en durabilité et RSO.

« Plus de 8 millions de tonnes de plastique entrent dans la mer chaque année. Ce plastique ne disparaît pas. Il se fragmente en particules minuscules, flotte dans l’océan, menace la vie marine et finit par aboutir dans notre chaîne alimentaire », a déclaré M. Birnbaum.

« Nous devons tous joindre nos efforts pour réduire l’utilisation de plastique à usage unique et nous engager à changer nos habitudes et réutiliser. Ça dépend de nous. »

Pour obtenir l’ordre du jour complet et un complément d’information, rendez-vous sur le site.

La firme avait récemment réalisé une réplique de la statue de la Liberté de 6 mètres de haut, dans une cage d’acier remplies de bouteilles en plastiques vides et de canettes en métal afin de sensibiliser à la pollution.

Une installation de SodaStream destinée à sensibiliser aux conséquences négatives de l’emploi de bouteilles à usage unique, dans le quartier du Flatiron, à New York, le 5 septembre 2018. (Crédit : Josefin Dolsten/JTA)

SodaStream, la marque numéro 1 mondiale d’eau gazeuse (en termes de volume consommé), a récemment annoncé son acquisition par PepsiCo pour 3,2 milliards USD (dont la clôture est prévue vers fin 2018).

SodaStream permet aux consommateurs de transformer facilement l’eau du robinet en eau gazeuse et en eau gazeuse aromatisée en quelques secondes.

En rendant l’eau ordinaire amusante et attrayante à boire, SodaStream aide les consommateurs à boire plus d’eau. Les machines à eau gazeuse SodaStream offrent une solution de remplacement hautement différenciée aux consommateurs de boissons gazeuses ou gazéifiées en bouteille ou en canette.

Les produits favorisent la santé et le bien-être, sont respectueux de l’environnement, efficaces en termes de coûts, et sont personnalisables et amusants à utiliser. Les produits sont commercialisés dans plus de 80 000 magasins de détail dans 45 pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...