Suisse: La CICAD déplore une hausse de l’antisémitisme de 41% entre 2019 et 2020
Rechercher

Suisse: La CICAD déplore une hausse de l’antisémitisme de 41% entre 2019 et 2020

141 actes ont été jugés préoccupants (100 actes préoccupants en 2019), trois sérieux, et trois graves (six actes graves et huit actes sérieux en 2019)

Logo de la Cicad. (Crédit : Capture d'écran Cicad.ch)
Logo de la Cicad. (Crédit : Capture d'écran Cicad.ch)

La Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD) a publié ce mardi son rapport annuel sur l’antisémitisme en Suisse romande.

L’organisation a recensé 147 actes antisémites en Suisse romande en 2020, soit une hausse de 41 % par rapport à 2019. 141 actes ont été jugés préoccupants (100 actes préoccupants en 2019), trois sérieux, et trois graves (six actes graves et huit actes sérieux en 2019).

La majorité des actes (85 %) a eu lieu sur Internet et les réseaux sociaux.

36 % de ces actes concernent les théories du complot juif en lien avec la pandémie. « Une vision complotiste du monde qui sert d’alibi pour déverser de l’antisémitisme, principalement à l’extrême-droite et au sein des mouvements de ‘dissidence’, anti-vaccins ou anarchistes », écrit la CICAD.

« L’extrême droite est la première source d’antisémitisme en Suisse romande. Des groupuscules participent grandement à la diffusion de propos antisémites et autres théories du complot visant les Juifs. Parallèlement, des acteurs de la mouvance complotiste ont également fait leur apparition en marge de la crise du COVID-19. L’inquiétude est de mise. Au regard de cas plus récents qui nous ont mobilisés, des initiatives sont à prendre, en particulier sur les volets éducatif, politique et judiciaire, que la CICAD détaille dans ses recommandations. »

(Crédit : CICAD)

Les trois actes graves (atteinte à l’intégrité des gens et des biens) rapportés sur 2020 par la CICAD sont : un salut nazi et des « Heil Hitler » lancés à un boulanger de Genève ; des ordures déposées dans le jardin d’une famille juive ; des injures antisémites dans une classe.

Les actes sérieux (atteinte à la sensibilité des personnes et aux biens)
sont : une enseignante genevoise qui a, pour faire respecter le calme en classe, hurlé « Heil Hitler » tout en effectuant le salut nazi ; une étudiante qui a, dans un groupe WhatsApp dédié aux étudiants, découvert des
« mèmes » et des photos d’Adolf Hitler ; des écrits antisémites retrouvés inscrits au crayon à papier dans un livre vendu dans une librairie.

(Crédit : CICAD)

Dans son rapport, la CICAD évoque également la naissance d’un nouveau groupe de hooligans néo-nazis en Valais ; l’installation d’Alain Soral en Suisse ; et une phrase prononcée par Dieudonné en janvier 2019 à la fin d’un « spectacle » au Théâtre de Marens à Nyon : « Les chambres à gaz n’ont pas existé » sous les rires et applaudissements du public présent.

Est également évoquée la condamnation d’Alexandre Bender, auteur du blog « GrandFacho.com » (depuis désactivé) en décembre 2020.

Parmi ses recommandations, la CICAD réclame davantage de prévention et d’éducation, de sensibilisation et de vigilance, une meilleure protection juridique et davantage de modération de la part des médias et des réseaux sociaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...