Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Syrie : 13 morts, dont des enfants, dans des frappes russes sur une zone rebelle

L'allié du régime syrien a mené ces raids dans la province d'Idleb en riposte à des attaques de drones rebelles qui avaient tué quatre civils dont deux enfants la semaine dernière

Un enfant blessé reçoit des soins dans un hôpital de Qaniya à la suite d'une frappe aérienne russe signalée sur un marché de Jisr al-Shughur, dans la province d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie, tenue par les rebelles, le 25 juin 2023. Les frappes ont tué au moins 13 personnes, dont des civils et enfants, l'agression la plus meurtrière de ce type contre le pays déchiré par la guerre cette année, a déclaré l'OSDH. (Crédit : Abdulaziz KETAZ / AFP)
Un enfant blessé reçoit des soins dans un hôpital de Qaniya à la suite d'une frappe aérienne russe signalée sur un marché de Jisr al-Shughur, dans la province d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie, tenue par les rebelles, le 25 juin 2023. Les frappes ont tué au moins 13 personnes, dont des civils et enfants, l'agression la plus meurtrière de ce type contre le pays déchiré par la guerre cette année, a déclaré l'OSDH. (Crédit : Abdulaziz KETAZ / AFP)

Au moins 13 personnes, dont des enfants, ont été tuées dimanche dans des frappes aériennes russes sur une région rebelle du nord-ouest de la Syrie, l’attaque la plus meurtrière de l’année dans ce pays ravagé par la guerre et la dictature, selon une ONG.

Neuf civils, dont deux enfants, ont été tués dans ces raids aériens sur la province d’Idleb, notamment dans un marché aux fruits et légumes de cette ville, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Quatre autres personnes ont été tuées dans une autre frappe près d’Idleb, selon la même source.

« Ces raids russes sont les plus meurtriers en Syrie cette année et constituent un massacre », a déclaré à l’AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH basée au Royaume-Uni.

Les forces russes, alliées du régime syrien, ont mené ces frappes dans la province d’Idleb en riposte à des attaques de drones rebelles qui avaient tué quatre civils dont deux enfants la semaine dernière, a indiqué M. Abdel Rahmane.

Dimanche, « six civils ont été tués à Jisr Al-Choghour et trois combattants rebelles ont été tués à proximité par des frappes aériennes russes », selon le directeur de cette ONG, qui s’appuie sur un large réseau de sources en Syrie, mais dont le financement reste flou.

Un nuage de fumée s’élève d’un bâtiment à la suite d’une frappe aérienne russe signalée sur la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, tenue par les rebelles, le 25 juin 2023. Les frappes ont tué au moins 13 personnes, dont des civils et des enfants, l’assaut le plus meurtrier de ce type contre la guerre. pays cette année, a déclaré l’OSDH. (Crédit : Abdulaziz KETAZ / AFP)

Un journaliste de l’AFP sur place a vu des nuages de fumée au-dessus du site de l’attaque et des ambulances transportant des blessés depuis le marché.

Ahmed Yazigi, un membre de la défense civile à Jisr Al-Choghour, une ville contrôlée par les rebelles, a fait état de neuf personnes tuées, sans préciser si des combattants se trouvaient parmi elles.

M. Yazigi a dénoncé « une attaque directe contre un marché populaire, source de revenus essentielle pour les agriculteurs ».

« Indescriptible »

Saad Fato, ouvrier de 35 ans ayant survécu au raid a déclaré à l’AFP avoir passé sa matinée à essayer de sauver les blessés.

« Les raids russes nous ont visé pendant que je portais des tomates », a-t-il affirmé.

« C’est indescriptible tant il y avait des morts, blessés et entrailles » de victimes, a-t-il ajouté, les mains pleines de sang de blessés qu’il essayait de sauver.

Un civil, un combattant du Parti islamique du Turkestan (TIP) et deux enfants de combattants du TIP ont aussi été tués par une frappe près de la ville d’Idleb, a indiqué Rami Abdel Rahmane.

Les membres du TIP majoritairement issus de la minorité musulmane ouïghoure de Chine se sont rendus en Syrie après 2011 pour aider les formations jihadistes, dont Hayat Tahrir al-Cham (HTS), dominé par l’ex-branche locale d’Al-Qaïda.

Au moins 30 civils ont été blessés dans les frappes russes, a indiqué M. Abdel Rahmane, précisant que ce bilan était probablement provisoire.

« Opérations spéciales »

Dans la soirée, le ministère de la Défense syrien a déclaré qu’ « en réponse aux attaques (…) ces derniers jours contre les provinces de Hama et Lattaquié, qui ont tué plusieurs civils », ses forces armées ont effectué « plusieurs opérations spéciales en coopération avec les forces aériennes russes ».

Ces opérations ont visé « des positions des terroristes » dans la province d’Idleb, tuant « des dizaines » d’entre eux et détruisant leurs dépôts d’armes et drones aériens, a ajouté le ministère dans un communiqué relayé par l’agence officielle syrienne Sana.

Une photo prise le 28 février 2018 montre les portraits du président syrien Bashar al-Assad (à droite) et du président russe Vladimir Poutine (à gauche) suspendus devant un poste de garde au poste de contrôle de Wafideen en périphérie de Damas près de la zone tenue par les rebelles dans la région de Ghouta (Crédit : PHOTO AFP / LOUAI BESHARA)

La Russie est le principal soutien du régime du dictateur syrien Bachar al-Assad et intervient militairement en Syrie depuis 2015.

Avec le soutien de la Russie et de l’Iran, le régime syrien a reconquis la plupart des territoires perdus au début de la guerre, déclenchée en 2011 par la répression de manifestations pro-démocratie.

La dernière poche d’opposition armée au régime comprend de vastes régions de la province d’Idleb (ouest) ainsi que des territoires limitrophes des provinces d’Alep, Hama et Lattaquié.

Le HTS est le principal groupe actif dans cette région, où sont aussi présentes d’autres factions rebelles moins influentes, soutenues à des degrés divers par la Turquie.

La guerre en Syrie a fait plus d’un demi-million de morts selon l’OSDH, et déplacé plusieurs millions de personnes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.