Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Ted Cruz compromet les nominations Biden, dont celle de l’envoyé en Israël Jack Lew

Le sénateur reproche aux candidats du président de mentir sur leur action au Moyen-Orient et de vouloir revenir sur la reconnaissance du plateau du Golan comme territoire israélien

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le sénateur Ted Cruz, R-Texas, interroge le procureur général Merrick Garland lors d'une audience de la commission judiciaire du Sénat sur le ministère de la Justice, au Capitole, à Washington, le mercredi 27 octobre 2021. (Crédit : Tasos Katopodis/Pool via AP)
Le sénateur Ted Cruz, R-Texas, interroge le procureur général Merrick Garland lors d'une audience de la commission judiciaire du Sénat sur le ministère de la Justice, au Capitole, à Washington, le mercredi 27 octobre 2021. (Crédit : Tasos Katopodis/Pool via AP)

Vendredi dernier, le sénateur républicain Ted Cruz a menacé de bloquer la nomination de personnes retenues par le président américain Joe Biden pour servir prendre en charge sa politique au Moyen-Orient.

« Le sénateur Cruz a déclaré sans ambages qu’il était impossible de procéder à la confirmation des candidats de l’Administration Biden au Moyen-Orient en raison de leurs mensonges au Congrès et au peuple américain sur la politique menée », a déclaré le porte-parole de Cruz dans une déclaration au Jewish Insider.

Sans étayer ses accusations, Cruz reproche à l’Administration Biden d’avoir conclu un « accord nucléaire secret avec l’Iran », et de prendre « des mesures pour revenir sur la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan », référence à un accord des Nations unies visant à prolonger le mandat de la force de maintien de la paix au Liban et qui évoque les fermes de Chebaa, sur le plateau du Golan, comme des « territoires occupés ».

L’Administration s’est dite opposée à cette terminologie, rappelant que la décision de Trump de reconnaître le plateau du Golan comme faisant partie du territoire israélien n’avait pas été remise en cause.

Jack Lew, ancien secrétaire d’État au Trésor américain, s’exprimant lors de la table ronde « Réformer la zone euro : Points de vue de l’intérieur et de l’extérieur de l’Europe « , lors des réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI, à Washington, le 19 avril 2018. (Crédit : Jose Luis Magana/AP Photo)

Le porte-parole de Cruz a fait savoir que le sénateur « retenait la nomination des candidats de Biden liés à ces questions jusqu’à ce qu’ils fournissent plus d’information sur leur rôle et les politiques menées ».

Ces déclarations ne précisent pas le nom des candidats concernés, mais Cruz a d’ores et déjà fait savoir qu’il bloquerait la nomination de Jack Lew, pressenti par Biden au poste d’ambassadeur en Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.