Terre, cerf-volant, céramique, et autres activités pour Souccot
Rechercher

Terre, cerf-volant, céramique, et autres activités pour Souccot

D’un festival de cerf-volant à un safari nocturne à Jérusalem, en passant par le festival du cinéma de Haïfa et des concerts à la mer Morte, il n’y a pas de place pour l’ennui pendant la fête

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

A la recherche de la personne la plus forte, dans un autre genre d'Iron Man, à Haïfa, le 20 octobre. (Crédit: autorisation de la ville de Haïfa)
A la recherche de la personne la plus forte, dans un autre genre d'Iron Man, à Haïfa, le 20 octobre. (Crédit: autorisation de la ville de Haïfa)

Une fois que la souccah est construite et que les décorations sont suspendues, il est temps de se demander quoi faire pendant le reste de la fête de huit jours. On ne peut pas se tromper en disant que presque chaque musée et site historique d’Israël proposent quelques visites, activités et ateliers spéciaux pendant Souccot.

Si la foule ne vous effraie pas, Pablo Picasso s’expose au musée Israël, ainsi que les « Splendeurs vénitiennes », une nouvelle exposition de l’héritage culturel de la communauté juive italienne, datant de la mise en place du ghetto il y a 500 ans.

L’entrée est gratuite pour les enfants au musée Israël entre le 18 et le 21 octobre, ainsi que festival annuel de cerf-volant le mardi 18 octobre, avec des ateliers de fabrication (30 à 40 shekels) et de vol de cerf-volant à l’aide d’experts, entre 16h00 et 19h00.

Au musée Eretz Israël, les enfants (jusqu’à 18 ans) entrent également gratuitement entre le 18 et le 20 octobre, pour la Biennale de céramiques du musée. Des ateliers sont organisés avec des artistes en céramique pour toute la famille, à partir de quatre ans, contre des frais d’inscription. Pour ceux qui ont moins envie de travailler l’argile, le musée propose aussi un jeu numérique sur smartphone autour des expositions, à partir de six ans.

Extrait du documentaire "Behind the Lens", de Tal Avitan, projeté dans les cinémathèques du pays pendant Souccot 2016. (Crédit : Tal Avitan)
Extrait du documentaire « Behind the Lens », de Tal Avitan, projeté dans les cinémathèques du pays pendant Souccot 2016. (Crédit : Tal Avitan)

Vous cherchez un autre genre d’activités en intérieur ? La Cinémathèque de Tel Aviv projette « Behind the Lens », un documentaire de Tal Avitan sur la vie et le travail de photo-reporters du sud d’Israël, le 21 octobre. Le film présente les histoires de photo-reporters de la région délaissée du sud, qui parlent de la lutte pour faire leur travail et en vivre. Le film de 50 minutes est sous-titré en anglais, et sera diffusé simultanément dans les cinémathèques de tout le pays.

Souccot apporte aussi la première israélienne de « Comedy Road », un documentaire du très drôle Avi Liberman, animateur et producteur des tournées de spectacles comiques biannuelles Comedy for Koby, dans lesquelles des comiques américains viennent en Israël deux fois par an dans le cadre d’une récolte de fonds pour la Fondation Koby Mandell. Cinémathèque de Jérusalem. 20 octobre, 20h30, 50 shekels.

Si vous voulez vous salir les mains ou envisagez un monde utilisant d’autres matériaux de construction que les traditionnels ciment et plâtre, allez à la Conférence Admaya à Jérusalem, entre le 19 et le 21 octobre, pour construire avec de la terre, cette chose qui se trouve sous nos pieds.

Les deux premiers jours de la conférence seront consacrés aux tables rondes, conférences et conversations, mais la journée ouverte du 21 octobre est adaptée pour toute la famille, avec des ateliers, des techniques et des présentations de constructions en terre. L’évènement est parrainé par Muslala, une organisation créative alternative dont le siège urbain se situe au sommet de la tour Clal, dans le centre de Jérusalem. Appelez le 02-299-6016 pour plus d’informations.

Construire avec de la terre à Admaya, une conférence organisée par Muslala, au centre Clal de Jérusalem pendant Souccot 2016. (Crédit : autorisation de Muslala)
Construire avec de la terre à Admaya, une conférence organisée par Muslala, au centre Clal de Jérusalem pendant Souccot 2016. (Crédit : autorisation de Muslala)

Pour plus de films et une chance de voir Haïfa, dirigez-vous vers le festival annuel du cinéma de la ville du nord, du 15 au 24 octobre, qui présente plus de 200 nouveaux films, dont 85 nouveaux films israéliens et des évènements gratuits pour les enfants. Les musiciens israéliens du coin Dana Berger et Asaf Amdursky donneront des concerts gratuits dans le quartier chic du centre de la ville, et des visites de la ville, explorant les parfums culinaires, l’architecture et le caractère de la ville côtière sont organisées.

A Haïfa, une compétition pour le titre de la Personne la plus forte aura également lieu à la station BIG du carrefour Checkpoint le 20 octobre, de 16h00 à 20h00. Rendez-vous sur le site touristique de Haïfa pour plus de détails sur les horaires et les emplacements.

Si vous voulez rester dehors, sachez que le Keren Kayemeth L’Yisrael (KKL) a érigé des dizaines de souccot dans plusieurs de ses parcs, du nord au sud du pays. L’organisation des parcs ouvre également la récolte d’olives au public, au centre Sade Levi dans le nord, au parc Ayalon Canada dans le centre, et au KKL de Gilat dans le sud. Appelez le 1-800-350-550 pour les parcs et les emplacements.

Vous cherchez une soucca à Tel Aviv ? Il y en a une place Rabin, avec des tables, des chaises et de la lumière pour quiconque en a besoin. (Crédit : autorisation de la ville de Tel Aviv-Jaffa)
Vous cherchez une soucca à Tel Aviv ? Il y en a une place Rabin, avec des tables, des chaises et de la lumière pour quiconque en a besoin. (Crédit : autorisation de la ville de Tel Aviv-Jaffa)

Les Hiérosolomytains peuvent rester près de chez eux et chercher la faune urbaine à l’observatoire ornithologique de Jérusalem, juste à côté de la Knesset et en face de la roseraie Wohl. Un safari nocturne à la recherche d’animaux sauvages sera organisé dans le centre de la ville le 19 octobre, des marches ornithologiques auront lieu l’après-midi à Givat Ram, et la découverte d’éco-systèmes est prévue à la roseraie. Pour plus d’informations et pour vous inscrire, appelez le 02-653-7374.

Amir Balaban présente un rossignol devant un groupe de participants à l'observatoire ornithologique de Jérusalem, le 14 septembre 2016. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)
Amir Balaban présente un rossignol devant un groupe de participants à l’observatoire ornithologique de Jérusalem, le 14 septembre 2016. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

Vous voulez écoutez de la musique live ? Allez à la mer Morte pour le festival annuel Tamar, entre le 17 et le 21 octobre, dans et autour de Massada et du kibboutz Ein Gedi. Cette année, Yehudit Ravitz et Hadag Nachash seront présents, ainsi que la chanteuse Ester Rada avec Kutiman et sa muse de YouTube Princess Shaw, Dudu Tessa et Balkan Beat Box. Il y aura également Beri Sakharoff avec Mosh Ben Ari, Avraham Tal, Shalom Hanoch, Eviatar Banai, David Broza, Shlomi Shaban, et d’autres. Rendez-vous sur le site du festival pour plus de précisions et l’achat des billets, ou appelez le *3977.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...