Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

TikTok : Plus de 3 millions de vidéos israéliennes et palestiniennes supprimées depuis le 7 octobre

Les 3,1 millions de vidéos ne représentent qu'une petite partie des quelque 78,3 millions de vidéos qui ont été supprimées dans le monde entre le 7 octobre et le 31 mars

Le président Isaac Herzog rencontrant de hauts représentants de TikTok en visite en Israël pour discuter de la diffusion de contenus antisémites et anti-Israël sur la plateforme, le 6 février 2024. (Crédit : porte-parole du président)
Le président Isaac Herzog rencontrant de hauts représentants de TikTok en visite en Israël pour discuter de la diffusion de contenus antisémites et anti-Israël sur la plateforme, le 6 février 2024. (Crédit : porte-parole du président)

La plateforme de réseaux sociaux TikTok a supprimé plus de 3,1 millions de vidéos réalisées en Israël, en Cisjordanie et à Gaza et a suspendu
140 000 autres livestreams, a déclaré dimanche un porte-parole de l’application de partage de vidéos basé en Israël.

Parmi les contenus retirés de la plateforme figurent « des contenus faisant la promotion du [groupe terroriste palestinien du] Hamas, des discours de haine, de l’extrémisme violent et de la désinformation », a précisé le porte-parole dans un communiqué.

Les 3,1 millions de vidéos ne représentent qu’une petite partie des quelque 78,3 millions de vidéos qui ont été supprimées dans le monde pour toutes les violations des lignes directrices de la communauté au cours de la même période, entre le 7 octobre et le 31 mars.

Le communiqué de dimanche indique que TikTok, qui appartient à la société chinoise ByteDance, a affiné sa technologie de modération automatisée des contenus après le déclenchement de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, ce qui a entraîné « une augmentation immédiate de 234 % des commentaires violents supprimés en Israël et en Palestine grâce à cette technologie ».

L’entreprise affirme également avoir augmenté de 13 % la précision des modérateurs en Amérique du Nord grâce à une formation actualisée sur l’antisémitisme et l’islamophobie.

La plateforme a fait l’objet d’accuations selon lesquelles elle autorise des contenus antisémites et anti-Israël, voire qu’elle encourage des attitudes anti-juives chez ses utilisateurs. En novembre, une enquête a montré que chaque fois qu’une personne regarde des vidéos sur la plateforme pendant 30 minutes, elle devient 17 % plus antisémite.

Parmi les vidéos supprimées figurait celle de proches de la famille Bibas, qui réclamaient leur libération, et qui, selon un cousin, a été supprimée le mois dernier. L’entreprise aurait invoqué une défaillance technique.

En janvier, le principal lobbyiste de la société en Israël a démissionné pour protester contre la partialité anti-Israël présumée de la société.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.