Tisha BeAv : la police arrête 9 juifs sur le mont du Temple
Rechercher

Tisha BeAv : la police arrête 9 juifs sur le mont du Temple

Des affrontements ont éclaté entre la police israélienne et de jeunes Palestiniens

Les forces de sécurité israéliennes montent la garde alors qu'un groupe d'hommes juifs achève sa visite du mont du Temple à Jérusalem, à Tisha BeAv, le 14 août 2016. (Crédit : AFP/Ahmad Gharabli)
Les forces de sécurité israéliennes montent la garde alors qu'un groupe d'hommes juifs achève sa visite du mont du Temple à Jérusalem, à Tisha BeAv, le 14 août 2016. (Crédit : AFP/Ahmad Gharabli)

Des affrontements ont éclaté dimanche entre la police israélienne et de jeunes Palestiniens au complexe du mont du Temple de Jérusalem, alors que des milliers de fidèles juifs se trouvaient au mur Occidental en contrebas. Les fidèles marquaient Tisha BeAv, le jour de deuil juif qui commémore les destructions des deux Temples antiques qui se trouvaient autrefois au sommet du mont du Temple.

Les jeunes ont frappé des policiers et jeté des pierres sur le personnel de sécurité pour tenter d’empêcher les visiteurs juifs de se rendre sur le mont. Pour tenter d’empêcher une escalade de violence, la police a fait sortir les visiteurs juifs et fermé le site plus tôt que prévu.

Un Palestinien a été arrêté, a annoncé la police.

Selon le service de premiers secours du Croissant rouge, 15 Palestiniens ont été blessés pendant les affrontements, qui ont éclaté après que plusieurs juifs ont désobéi à l’interdiction de prier sur le site.

Une marche organisée à Tisha BeAv par 'Women in green' autour des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, appelant Israël à autoriser les juifs à prier sur le mont du Temple, le 13 août 2016. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Une marche organisée à Tisha BeAv par ‘Women in green’ autour des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, appelant Israël à autoriser les juifs à prier sur le mont du Temple, le 13 août 2016. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Neuf juifs ont été arrêtés pour « troubles à l’ordre public », a annoncé la police dans un communiqué. Honenu, un groupe de défense qui fournit une assistance juridique aux extrémistes juifs, a déclaré que trois d’entre eux avaient été arrêtés pour avoir récité les versets d’une prière, et un autre pour avoir déchiré sa chemise, un signe de deuil dans le judaïsme.

Au total, 983 personnes ont visité le site dimanche, dont 400 visiteurs juifs, a ajouté la police.

Un homme arabe a été arrêté pour entrave à un agent de police dans l’exercice de ses fonctions.

Entre 07h00 et 12h00, plusieurs groupes de visiteurs juifs, chacun d’une trentaine de membres sous forte escorte policière, ont parcouru les 14 hectares du site.

Des fidèles dans les tunnels du mur Occidental, le jour de Tisha BeAv, le 14 août 2016. (Crédit : Yaakov Lieberman/Flash90)
Des fidèles dans les tunnels du mur Occidental, le jour de Tisha BeAv, le 14 août 2016. (Crédit : Yaakov Lieberman/Flash90)

Dans le même temps, les musulmans qui entraient par les autres portes devaient présenter leur pièce d’identité, et pour certains la laisser aux policiers israéliens postés à des barrages pour ne la récupérer qu’une fois sortis.

A l’occasion du jour de deuil, de samedi soir à dimanche soir, des dizaines de milliers de juifs se sont en outre rendus au mur Occidental, en contrebas du site, tandis que des dizaines ont prié aux portes du mont du Temple.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...