Des milliers de personnes au mur Occidental pour Tisha BeAv
Rechercher

Des milliers de personnes au mur Occidental pour Tisha BeAv

Des policiers supplémentaires ont été déployés alors que 2000 fidèles juifs se rassemblent au lieu saint pour porter le deuil de la destruction des Temples

Des milliers de fidèles se sont rendus samedi soir au mur Occidental pour le début du jour juif de deuil commémorant la destruction des deux Temples antiques qui étaient autrefois situés au sommet du mont du Temple.

La police israélienne a renforcé sa présence sur le lieu saint de Jérusalem pour Tisha BeAv, qui a commencé samedi soir et terminera 25 heures plus tard.

Micky Rosenfeld, porte-parole de la police, a déclaré vendredi que des « centaines de policiers supplémentaires assureront la sécurité dans et autour de la Vieille Ville de Jérusalem » pendant le week-end.

Samedi, des médias annonçaient que 2 000 personnes s’étaient rassemblées sur la place du mur Occidental pour réciter les prières du soir et écouter le livre des Lamentations, qui raconte l’histoire de la destruction de Jérusalem par l’Empire babylonien au sixième siècle avant l’ère commune.

Les partisans du droit des juifs à prier sur le mont du Temple, le lieu le plus saint du judaïsme et la troisième lieu saint de l’islam, ont appelé les juifs à visiter la zone sensible, connue des musulmans sous le noms de complexe Haram al-Sharif.

Les non musulmans ont le droit de visiter le complexe mais pas d’y prier, selon les accords acceptés par Israël après avoir saisi la zone à la Jordanie pendant la guerre de 1967.

Les Palestiniens ont accusé Israël de vouloir changer le statu quo en vigueur sur place, une accusation qui a sans cesse été catégoriquement démentie.

Les craintes palestiniennes d’intentions israéliennes de compromettre le contrôle musulman du mont du Temple ont été au cœur d’une vague de violence et de terrorisme palestiniens qui, depuis octobre, a assassiné 35 Israéliens et quatre ressortissants étrangers. Environ 200 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accusé à plusieurs reprises l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas d’inciter à la violence contre Israël en déformant l’histoire du mont du Temple et les intentions d’Israël.

En plus de marquer la destruction des Temples, Tisha BeAv commémore d’autres tragédies subies par le peuple juif et qui aurait eu lieu le même jour, comme la signature de l’édit d’expulsion des juifs d’Espagne en 1492, et le commencement de la liquidation du ghetto de Varsovie en 1942.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...