Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Tollé suite à la venue d’un humoriste franco-marocain (très) controversé à l’Élysée

Le parti de Macron, déjà critiqué pour l'absence du président à la marche contre l'antisémitisme, s'excuse d'avoir invité Yassine Belattar, qui a été condamné pour menaces de mort

L'animateur Yassine Belattar, à Paris, le 29 novembre 2007. (Crédit : Franck Fife/AFP/Dossier)
L'animateur Yassine Belattar, à Paris, le 29 novembre 2007. (Crédit : Franck Fife/AFP/Dossier)

La droite, l’extrême-droite et même, vendredi, la majorité présidentielle ont critiqué le rendez-vous à la présidence française de l’humoriste controversé franco-marocain Yassine Belattar, condamné pour menaces de mort et crime.

Le chef des députés Renaissance (majorité présidentielle), Sylvain Maillard, a « regretté » que l’humoriste ait été reçu la semaine dernière par des conseillers d’Emmanuel Macron.

« Je le regrette parce que je pense que sa place n’est pas d’être reçue par des collaborateurs de l’Elysée », a réagi Maillard sur FranceInfo.

Selon l’hebdomadaire L’Express, deux conseillers du président Macron ont reçu la semaine dernière l’humoriste et animateur radio pour « prendre la température » des banlieues dans le cadre du conflit israélo-palestinien.

Des personnalités conservatrices et d’extrême-droite ont rapidement fait le lien entre Yassine Belattar, qu’elles accusent d’avoir des liens avec les islamistes, et la décision du chef de l’État de ne pas participer à la « Marche pour la République, contre l’antisémitisme » le dimanche suivant.

Les prises de parole de Belattar sur les banlieues lui avaient valu l’attention de Macron, qui l’avait nommé en 2018 au Conseil présidentiel des villes, destiné à alimenter la réflexion de l’exécutif sur les quartiers prioritaires.

L’humoriste, cible de longue date de la droite et de l’extrême-droite qui l’accusent de proximité avec l’islamisme, a été condamné en septembre à quatre mois de prison avec sursis pour menaces de mort et de crime visant plusieurs personnalités du monde du spectacle.

« C’est donc auprès de Yassine Belattar, récemment condamné pour menaces de mort et connu pour ses accointances avec les islamistes, que le chef de l’État prend conseil sur sa participation à la marche contre l’antisémitisme », a tweeté Marine Le Pen, cheffe de file du Rassemblement national (extrême-droite)

Pour François-Xavier Bellamy (Les Républicains, droite), c’est « la honte absolue ».

Réagissant à la polémique sur son compte instagram, l’humoriste a regretté que « les médias français soient devenus des caisses de résonance aux racistes les plus enfermés de ce pays ».

« Je comprends et je soutiens la communauté juive dans son émotion la plus totale face aux événements du 7 octobre comme je soutiens ce peuple palestinien depuis les bombardements du 8, du 9, du 10, du 11, du 12… »

La France compte la plus grande communauté juive d’Europe et plusieurs millions d’habitants de confession musulmane.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.