Israël en guerre - Jour 255

Rechercher
Les otages du 7 octobre

Yelena Trupanov et sa mère Irène Tati libérées ; son fils Sasha encore otage à Gaza

La famille d'immigrants russo-israéliens a disparu du kibboutz Nir Oz, le 7 octobre 2023

Lena Trupanov et sa mère Irena Tati, prises en otage dans le kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023, ont été libérées de Gaza le 29 novembre 2023. (Autorisation)
Lena Trupanov et sa mère Irena Tati, prises en otage dans le kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023, ont été libérées de Gaza le 29 novembre 2023. (Autorisation)

Yelena Trupanov, 50 ans, et sa mère Irene Tati, 73 ans, ont été libérées le 29 novembre par le Hamas en guide d’acte de bonne foi envers le président Vladimir Poutine. Son fils Sasha et est toujours captif à Gaza. La petite-amie de celui-ci Sapir Cohen, a été libérée le 30 novembre. Vitaly, le mari de Yelena, a été tué par le Hamas. Voici leur histoire.

Quatre membres de la famille Trupanov – la grand-mère Irena, les parents Vitaly et Lena, le fils Sasha – et la petite amie de ce dernier, Sapir Cohen, ont disparu du kibboutz Nir Oz depuis le 7 octobre, selon les amis de Sasha.

Assaf Trupanov, sa compagne Sapir Cohen et le reste de sa famille ont disparu lors de l’assaut terroriste du Hamas du kibboutz Nir Oz le 7 octobre. (Autorisation)

La famille avait immigré de Russie il y a 25 ans. Les Trupanov n’ont pas d’autres parents en Israël.

Les amis de la famille ont appris il y a peu que Vitaly Trupanov, le père de famille, avait été tué le 7 octobre.

Lena est l’une des trois femmes qui apparaissent dans une vidéo de propagande diffusée par le Hamas le 30 octobre. On ignore où et quand ces femmes ont été filmées. La déclaration a très certainement été dictée par leurs terroristes palestiniens.

Sasha Trupanov vit à Ramat Gan. Lorsque les communautés frontalières de Gaza ont été attaquées par les terroristes du Hamas, qui ont massacré des centaines de personnes, ses amis ne savait pas qu’il se trouvait sur place.

« Lorsque nous l’avons appelé, il n’a pas répondu », a déclaré un ami dans une vidéo créée par Bring Them Home, l’organisation ad hoc qui documente les histoires de plus de 200 Israéliens retenus captifs à Gaza.

« Nous avons compris que Sapir et lui devaient se trouver avec sa famille à Nir Oz. »

La famille n’ayant pas d’autres parents en Israël, les amis ont déclaré : « Nous sommes leurs voix. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.