Toutes les classes rouvriront dimanche, mais pas à temps plein
Rechercher

Toutes les classes rouvriront dimanche, mais pas à temps plein

Le ministère de l''Éducation a annoncé un plan consistant à limiter les effectifs et à allonger les heures des cours, un plan jugé "déconnecté de la réalité"

Une salle de classe vide dans une école primaire de Tel-Aviv, le 30 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Une salle de classe vide dans une école primaire de Tel-Aviv, le 30 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Les élèves du CM1 à la Seconde pourront retrouver le chemin de l’école dès dimanche, sous un format limité, a annoncé lundi le ministère de l’Éducation alors que le gouvernement continue à lever les restrictions imposées pour endiguer l’épidémie de coronavirus.

Le système scolaire israélien a été mis à l’arrêt à la mi-mars. Les élèves et les professeurs se sont tournés vers des méthodes d’enseignement à distance depuis. À mesure que les commerces et entreprises ont commencé à reprendre leur activité, les autorités locales et les parents ont fait pression pour que les écoles rouvrent.

Les élèves de CM1, CM2 et Sixième iront en classe cinq à six heures par semaine et ceux de Cinquième, Quatrième, Troisième et Seconde auront deux à trois jours de cours par semaine, selon une annonce du ministère lundi.

Les écoles maternelles, les élèves de CP, CE1 et CE2 et ceux de Première et de Terminale ont déjà repris les cours il y a dix jours. Les universités ne rouvriront que le 14 juin.

Les enfants retournent dans les maternelles de Jérusalem, ici dans celle de Gan Hayot, à Jérusalem, le 10 mai 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Selon l’annonce du ministère de l’Éducation, les effectifs devront être inférieurs à 20. Les élèves devront porter des masques s’ils ne peuvent pas respecter une distance de deux mètres entre eux.

Selon ce plan, les différentes classes se réuniront à des moments différents ou sur des campus différents afin d’échelonner la fréquentation et d’éviter la surpopulation dans les établissements. Cela signifie que certains élèves fréquenteront l’école le vendredi ou resteront plus tard que d’habitude, et d’autres quelques jours par semaine seulement.

Haim Bibas, président de la fédération des autorités locales, s’exprime à la conférence de Muni Expo 2018 au centre de convention de Tel Aviv, le 14 février 2018 (Crédit : Flash90)

Le maire de Modiin, Haim Bibas, qui dirige une organisation représentant les dirigeants des villes et des conseils régionaux, a critiqué ce plan et déclaré que les fonctionnaires « sont devenus fous ».

« Le plan qui nous a été présenté ce soir est irréalisable et déconnecté de la réalité », a dénoncé Haim Bibas. « Les élèves ne peuvent pas venir un jour par semaine pour certains, et deux jours pour d’autres ».

« Soit on rouvre le système scolaire dans son ensemble, soit on ne le rouvre pas du tout ».

Il a appelé les autres maires à « faire pression pour que tous les enfants et tous les parents puisent reprendre une vie normale aussi vite que possible ».

Selon Haaretz, le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, a rejeté une demande des ministères de l’Éducation et des Finances visant à augmenter la taille des classes du CM1 à la Sixième.

Il s’est également opposé à une proposition du ministère des Finances visant à permettre un retour complet aux collégiens et lycéens scolarisés dans des villes à faible taux de contamination.

Mardi, les ministères des Finances et de l’Éducation débattront d’une proposition visant à ouvrir totalement les écoles maternelles dans les villes où le virus est sous contrôle.

Les maternelles opèrent actuellement par groupes d’enfants, qui ne fréquentent l’établissement que la moitié de la semaine par alternance.

Cette annonce survient alors que les chiffres du ministère de la Santé montrent que les nouveaux cas ne se comptent plus que par dizaines.

Le ministère des Transports a annoncé lundi que les bus reprendront les vendredis et samedis soirs. Les bus qui circulent habituellement pendant Shabbat reprendront également du service.

Les trains circuleront également à nouveau la semaine prochaine, dans un format limité, sous réserve de l’approbation du ministère de la Santé.

La société de chemins de fer a déclaré que les passagers devront respecter la distanciation physique, porter un masque et n’auront pas le droit de voyager s’ils présentent des symptômes du Covid-19.

Le quai de la gare ferroviaire Yitzhak Navon, Jérusalem, qui fait rouler des trains électriques vers et depuis Tel Aviv, le 20 septembre 2018. (AFP / THOMAS COEX)

Une campagne sera lancée pour tenir les passagers informés des restrictions du ministère de la Santé et procéder à des vérifications à l’entrée des gares. Des agents de sécurité prendront la température des passagers et s’assureront qu’ils portent des masques et se désinfectent les mains.

Les trajets seront d’abord limités, et le service complet devrait reprendre d’ici deux semaines, sous réserve de l’approbation du ministère de la Santé.

Les gares de Jérusalem, Bnei Brak et Herzliya ne seront pour le moment pas desservies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...