Trois cinéastes israéliens détenus au Nigeria de retour après 20 jours de prison
Rechercher

Trois cinéastes israéliens détenus au Nigeria de retour après 20 jours de prison

Le trio est arrivé en Israël via la Turquie et a atterri jeudi matin après avoir été détenu pour des contacts présumés avec des séparatistes

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

(De gauche à droite) L'ambassadeur adjoint de France au Nigeria Olivier Chatelais, David Benaym, Andrew Leibman, l'ambassadeur israélien par intérim au Nigeria Yotam Kreinman, l'attaché juridique de l'ambassade des États-Unis au Nigeria Ahmadi Uche, l'ambassadrice adjointe des États-Unis au Nigeria Kathleen FitzGibbon, le rabbin Chabad d'Abuja Mendy Sternbach ; le représentant des services aux citoyens américains au Nigeria, Rudy Rochman et Gabbi Kreinman posent pour une photo à Chabad Lubavitch à Abuja, au Nigeria, le 28 juillet 2021, après la libération de Leibman, Rochman et Benaym. (Autorisation)
(De gauche à droite) L'ambassadeur adjoint de France au Nigeria Olivier Chatelais, David Benaym, Andrew Leibman, l'ambassadeur israélien par intérim au Nigeria Yotam Kreinman, l'attaché juridique de l'ambassade des États-Unis au Nigeria Ahmadi Uche, l'ambassadrice adjointe des États-Unis au Nigeria Kathleen FitzGibbon, le rabbin Chabad d'Abuja Mendy Sternbach ; le représentant des services aux citoyens américains au Nigeria, Rudy Rochman et Gabbi Kreinman posent pour une photo à Chabad Lubavitch à Abuja, au Nigeria, le 28 juillet 2021, après la libération de Leibman, Rochman et Benaym. (Autorisation)

Trois cinéastes israéliens qui ont passé vingt jours dans une prison au Nigeria ont été libérés mercredi soir et ont embarqué dans la foulée à bord d’un avion à destination d’Israël.

Les autorités nigérianes ont libéré le trio de la prison mardi soir et l’ont remis aux autorités américaines. Le personnel de l’ambassade américaine les a ensuite emmenés au centre Habad local pour y passer la nuit.

Ils ont récupéré leurs passeports et leurs téléphones juste avant leur décollage pour Istanbul mercredi soir.

Les trois israéliens sont arrivés à l’aéroport Ben Gurion de Tel Aviv jeudi matin à 8 heures 50.

Rudy Rochman, un militant pro-israélien comptant près de 95 000 followers sur Instagram, le cinéaste Andrew Noam Leibman et le journaliste franco-israélien Edouard David Benaym ont été arrêtés le 9 juillet alors qu’ils tournaient un documentaire dans une région séparatiste du sud-est du Nigeria.

Les Israéliens étaient au Nigéria pour filmer « We Were Never Lost » (Nous n’étions jamais perdus), un documentaire sur les communautés juives dans des pays africains tels que le Kenya, Madagascar, l’Ouganda et le Nigeria.

Ils s’intéressaient à la communauté juive Igbo au Nigéria.

Dans une déclaration publiée sur Instagram mercredi soir, le trio a déclaré qu’il avait été « injustement emmené le vendredi 9 juillet 2021 à 7h30 (heure nigériane) dans l’installation locale du DSS dans l’État d’Anambra, au Nigeria, où il a été détenu pendant 24 heures avant d’être transporté au siège du DSS à Abuja, à 9 heures de route avec des transports dangereux. »

Le DSS, ou Département des services de l’État, est l’agence de sécurité intérieure du Nigeria.

Les hommes ont déclaré avoir été placés en garde à vue sous la menace d’une arme par « plus d’une dizaine » d’hommes du DSS portant des masques de ski noirs.

« Rudy, Noam et David ont été mis en cage et détenus pendant 20 jours dans des conditions horribles, enfermés dans une petite cellule, dormant à même le sol, sans accès à des douches ou à des vêtements propres. Ils ont été interrogés et maltraités sans jamais être officiellement arrêtés ou accusés de quoi que ce soit. »

Les trois hommes ont déclaré dans leur communiqué qu’ils avaient été officiellement innocentés de tout acte répréhensible, mais que le gouvernement nigérian leur avait demandé de quitter le pays immédiatement.

Ils ont promis de trouver un autre moyen de raconter l’histoire de la vie juive des Igbo.

Les réalisateurs ont passé trois Shabbat en prison, et ont reçu de la nourriture casher de la part du centre Habad local et des membres de la communauté juive. Selon des membres de la communauté juive au fait de la situation, ils n’ont pas pu bénéficier d’une représentation juridique pendant leur incarcération.

De gauche à droite, Andrew Leibman, Rudy Rochman, Abuja Chabad Rabbi Mendy Sternbach, Gabbi Kreinman ; l’ambassadeur israélien par intérim au Nigeria Yotam Kreinman David Benaym dînent au Chabad-Lubavitch d’Abuja, Nigeria le 28 juillet 2021, après que Leibman, Rochman et Benaym ont été libérés de détention. (Autorisation)

Selon les médias, les autorités nigérianes du Département des services de l’État ont arrêté et interrogé le trio en le soupçonnant d’avoir été en contact avec des séparatistes biafrais.

L’un des hommes est entré au Nigéria avec un passeport français, et les deux autres avec des passeports américains. Il était donc difficile pour l’ambassade d’Israël de s’impliquer dès le début, selon des sources au fait de la situation.

Les familles des trois Israéliens avaient déclaré que des éléments politiques locaux avaient « déformé » le don d’un rouleau de la Torah à une communauté locale en prétendant qu’il constituait un soutien à des ambitions politiques séparatistes.

Le rouleau de la Torah est actuellement entre les mains de la communauté locale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...