Rechercher

3 missions diplomatiques israéliennes fermées à cause du COVID

Les ambassades aux Philippines et en Angola et le consulat de San Francisco sont temporairement fermés ; 142 employés du ministère ont été testés positifs

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministère des affaires étrangères à Jérusalem. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministère des affaires étrangères à Jérusalem. (Yonatan Sindel/Flash90)

Israël a temporairement fermé plusieurs missions diplomatiques en raison d’infections dues au COVID-19, a déclaré le directeur-général du ministère des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, lors d’un point-presse avec des journalistes israéliens.

Depuis lundi, le consulat d’Israël à San Francisco et les ambassades en Angola et aux Philippines sont fermés après que du personnel du ministère des Affaires étrangères a contracté le virus et a été placé en quarantaine, a-t-il ajouté.

Deux autres missions, dont une en Amérique du Sud, ont récemment connu de brèves fermetures, selon des sources du ministère des Affaires étrangères.

Le personnel du ministère des Affaires étrangères, en Israël et à l’étranger, travaille sous forme de « capsules » afin de limiter la propagation du virus.

Au total, 13 personnes au siège du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem étaient toujours malades du COVID-19 ce lundi matin, et six autres étaient en quarantaine. À l’étranger, le défi est plus grand, avec 142 employés infectés – y compris les diplomates, leurs familles et les employés locaux – et 89 autres en quarantaine.

« En fin de compte, c’est la responsabilité des chefs de mission, et aussi la responsabilité personnelle des personnes qui y travaillent », a déclaré Alon Ushpiz. « Il n’y a aucune différence entre cette question et les défis de sécurité auxquels nous sommes confrontés. »

Le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, participe à une réunion de la commission de la Défense et des Affaires étrangères, à la Knesset, à Jérusalem, le 9 juin 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Certaines missions diplomatiques israéliennes comptent très peu de personnel – parfois seulement un chef de mission et un chef de la sécurité – de sorte que les infections et les quarantaines peuvent facilement entraîner des fermetures.

Le ministère des Affaires étrangères a déployé des efforts et des ressources considérables dans la vaccination de ses diplomates et de son personnel. En février, ils avaient été rapatriés par avion en Israël pour se faire vacciner.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...