Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Trois morts et six blessés dans une fusillade terroriste à Jérusalem

Les victimes sont Livia Dickman, 24 ans, le rabbin Elimelech Wasserman et Hanna Ifergan ; deux terroristes du Hamas ont été abattus sur place

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La police et les forces de sécurité sur les lieux d’une fusillade terroriste, à l’entrée de Jérusalem, le 30 novembre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)
La police et les forces de sécurité sur les lieux d’une fusillade terroriste, à l’entrée de Jérusalem, le 30 novembre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)

Trois personnes ont été tuées et six blessées, dont deux grièvement, lors d’une fusillade terroriste qui a eu lieu à l’entrée de Jérusalem jeudi matin, selon la police et les secouristes.

Selon la police, deux Palestiniens armés sont sortis de leur véhicule vers 7 h 40 sur la rue Weizman, à l’entrée de la capitale, et ont ouvert le feu sur des personnes qui attendaient à un arrêt de bus.

La police indique que deux soldats qui ne sont pas en service et un civil armé ont tiré en direction des terroristes et les ont abattus.

Les terroristes sont frères. Il s’agit de Nurad Namr, 38 ans, et Ibrahim Namr, 30 ans, originaires de Jérusalem Est.

Selon l’agence de sécurité du Shin Bet, les deux hommes sont affiliés au Hamas et on déjà été incarcérés pour activité terroriste.

Murad a été incarcéré de 2010 à 2020 pour avoir planifié des attentats terroristes sous la direction d’éléments terroristes dans la bande de Gaza et Ibrahim a été incarcéré en 2014 pour des activités terroristes non spécifiées, a indiqué l’agence.

https://twitter.com/manniefabian/status/1730117252039503915

Des images montrent les terroristes armés d’un fusil d’assaut M-16 et d’un pistolet. La fouille effectuée par la police a permis de découvrir d’importantes quantités de munitions.

La police indique que des agents quadrillent la zone afin d’exclure la présence d’autre terroristes.

Le service d’urgence de Magen David Adom a indiqué que son personnel avait constaté le décès, sur place, d’une femme de 24 ans, et que huit personnes avaient été transportées dans des hôpitaux de Jérusalem.

Un homme âgé et une femme, grièvement blessé, ont succombé à leurs blessures dans la foulée.

L’une des trois personnes assassinées a été identifiée par les porte-parole des deux grands rabbins comme étant le juge rabbinique d’Ashdod Elimelech Wasserman.

Les bureaux des rabbins Yitzhak Yosef et David Lau évoquent tous deux que Wasserman un dayan chevronné, doué et dévoué, déclarant qu’il a été « assassiné par une personne ignoble ».

Après sa retraite, Wasserman a été nommé dayan amit, un juge rabbinique à la retraite qui continue à servir après sa retraite s’il y a des sièges vides sur le banc.

La femme de 24 tuée est Livia Dickman, du quartier de Har Nof, dans la capitale.

 

L’autre femme, qui a été grièvement blessée et qui a succombé à ses blessures à l’hôpital est Hanna Ifergan, directrice d’école à Beth Shemesh.

Deux autres victimes sont dans un état grave, trois dans un état modéré et l’un est dans un état stable, selon MDA.

Un fusil et un pistolet trouvés sur les lieux d’un attentat terroriste à Jérusalem, le 30 novembre 2023. (Crédit : Police israélienne)

Un attentat terroriste avait lieu à ce même arrêt de bus, il a y presque un an jour pour jour.

L’attentat de ce jeudi survient alors qu’un cessez-le-feu entre Israël et le groupe terroriste du Hamas dure depuis 6 jours.

Les tensions en Cisjordanie sont vives depuis l’attaque du Hamas contre le sud d’Israël le 7 octobre, une attaque qui a fait 1 200 morts, des civils en majorité. Les terroristes ont aussi kidnappé au moins 240 personnes, dont près de 160 sont encore retenues en captivité dans la bande de Gaza..

Israël a riposté par une campagne militaire dont l’objectif est de renverser le Hamas au pouvoir à Gaza et de libérer les otages.

Les forces israéliennes ont poursuivi leurs opérations en Cisjordanie et la police a été mise en état d’alerte en Israël, compte tenu des craintes d’une éventuelle escalade de la violence à la suite de l’accord ce cessez-le-feu visant à libérer les otages du Hamas contre des prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité nationale.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.