Trois nouvelles arrestations dans l’affaire du « mariage de la haine »
Rechercher

Trois nouvelles arrestations dans l’affaire du « mariage de la haine »

La police a arrêté notamment un mineur et le chanteur de mariage, pour incitation à la haine et maniement illégal d'armes à feu

Des extrémistes juifs israéliens célébrant les meurtres de membres de la famille Dawabsha pendant un mariage (Capture d'écran Dixième chaîne)
Des extrémistes juifs israéliens célébrant les meurtres de membres de la famille Dawabsha pendant un mariage (Capture d'écran Dixième chaîne)

La police a arrêté lundi trois autres personnes soupçonnées d’être impliquées dans ce qui est connu comme le « mariage de la haine », dans lequel des fêtards ont dansé avec des fusils et un faux cocktail Molotov, et fêté un incendie criminel qui avait tué trois membres d’une famille palestinienne.

L’un des trois est un mineur, qui est vu en train de danser avec un pistolet dans la vidéo du mariage, a rapporté la Dixième chaîne. Un autre était le chanteur du mariage.

Au milieu des festivités, une photo du bébé Ali Dawabsha, qui avait été brûlé à mort dans l’incendie criminel du 31 juillet dans le village de Duma en Cisjordanie, a été montrée et poignardée à plusieurs reprises.

Les trois, qui n’ont pas été nommés, seront interrogés par la police pour incitation à la haine et maniement illégal d’armes à feu.

Quatre personnes, dont un soldat de Tsahal et le marié du mariage, ont été arrêtés la semaine dernière également pour incitation à la haine et maniement illégal d’armes à feu pour leur rôle lors du mariage.

Trois d’entre eux ont été libérés quelques jours plus tard et placés en résidence surveillée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...