Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Trois terroristes du Jihad Islamique palestinien tués lors d’une frappe à Rafah

Tsahal et le Shin Bet indiquent que le haut commandant du groupe terroriste, Iman Zareb, avait, entre autres, participé à l’élaboration de l'assaut du Hamas le 7 octobre

Le commandant du Jihad islamique palestinien, Iman Zareb, qui, selon l'armée et le Shin Bet, a été tué lors d'une frappe à Rafah, sur une image diffusée le 4 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le commandant du Jihad islamique palestinien, Iman Zareb, qui, selon l'armée et le Shin Bet, a été tué lors d'une frappe à Rafah, sur une image diffusée le 4 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet ont indiqué qu’un haut commandant du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien de la brigade de Rafah a été tué lors d’une frappe aérienne israélienne au cours de la journée de samedi.

Selon Tsahal et le Shin Bet, Iman Zareb avait « commandé et dirigé » plusieurs attaques et tentatives d’infiltration en Israël au cours des dernières années.

Zareb a commandé les forces d’élite du Jihad islamique palestinien lors de l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, en particulier lors de l’attaque de la communauté de Sufa, et du poste militaire situé à proximité, a déclaré l’armée.

Tsahal a indiqué qu’au cours des derniers jours, Zareb, à partir d’une cachette, a préparé les terroristes du Jihad islamique palestinien à l’incursion militaire prévue dans Rafah, au sud de la bande de Gaza, ou se trouvent quatre bastions du groupe terroriste palestinien du Hamas.

Israël a indiqué à de multiples reprises qu’il pourrait lancer l’incursion de manière imminente si les négociations en vue d’une trêve et de la conclusion d’un accord pour la libération des otages venaient à échouer.

Outre Zareb, deux autres éléments du Jihad islamique palestinien ont été tués lors de la frappe sur l’appartement qui leur servait de cachette, a ajouté l’armée.

Les Palestiniens ont déclaré que trois corps avaient été retirés des décombres d’un bâtiment à la suite d’une frappe israélienne à Rafah, mais il y a eu peu de reportages sur la frappe ou ses conséquences.

Des images aériennes granuleuses publiées par l’armée ont montré un bâtiment en train d’exploser après avoir été touché par une bombe larguée par un avion de chasse.

Le 7 octobre, Zareb a dirigé un groupe de commandos du Jihad islamique palestinien lors d’un assaut contre le kibboutz Sufa et un poste militaire voisin, selon l’armée israélienne.

Au moins dix personnes ont été tuées lorsque des terroristes à moto se sont infiltrés dans le kibboutz et le poste adjacent, situés à environ 2,5 kilomètres de la frontière est de Rafah. Au cours de l’assaut, les terroristes sont allés de maison en maison et ont ouvert le feu sur des personnes et au moins une ambulance avec des mitrailleuses et des grenades propulsées par roquettes.

L’équipe de sécurité du kibboutz a réussi à maîtriser les terroristes armés jusqu’à l’arrivée des renforts militaires, évitant ainsi un massacre plus important.

Bien que l’assaut du 7 octobre ait été mené par le Hamas, des unités de groupes terroristes plus petits, dont le Jihad islamique palestinien, figuraient également parmi les quelque 3 000 personnes qui ont participé aux meurtres et aux enlèvements brutaux dans le sud d’Israël. Près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, ont été tuées dans le massacre et 252 autres ont été enlevées, ce qui a déclenché une opération israélienne à Gaza visant à anéantir le Hamas, qui contrôle l’enclave depuis plus de seize ans.

Le Jihad islamique palestinien, principal outil terroriste de l’Iran à Gaza, est considéré comme le deuxième groupe terroriste le plus puissant de la bande de Gaza après le Hamas, avec des milliers d’éléments et un vaste arsenal. Il figure sur la liste noire des groupes terroristes des États-Unis, de l’Union européenne (UE) et d’autres pays.

Le communiqué israélien affirme que Zareb « a commandé et dirigé » plusieurs attaques et diverses tentatives d’infiltration en Israël au cours des dernières années, sans fournir de détails.

Des roquettes pendant un défilé militaire de jeunes participant à un camp d’été militaire organisé tous les ans par le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 22 juin 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Le Jihad islamique palestinien n’a pas encore commenté l’assassinat.

Tsahal dit avoir éliminé 13 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

Plus de 34 600 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.