Trump essaiera de négocier un accord de paix israélo-palestinien
Rechercher

Trump essaiera de négocier un accord de paix israélo-palestinien

“Vous devez utiliser les meilleurs. Et je connais les meilleurs”, a déclaré le favori républicain avant les primaires de l’Indiana

Le candidat à l'investiture républicaine, Donald Trump, lors d'un meeting de campagne au Centre de Savannah à Cincinnati, Ohio, le 13 mars 2016 (Crédit : John Sommers II / Getty Images / AFP)
Le candidat à l'investiture républicaine, Donald Trump, lors d'un meeting de campagne au Centre de Savannah à Cincinnati, Ohio, le 13 mars 2016 (Crédit : John Sommers II / Getty Images / AFP)

Affirmant qu’il « n’avait jamais rencontré une personne d’Israël qui ne voulait pas faire d’accord », Donald Trump a déclaré que s’il était élu président, il essaierait de négocier un traité de paix israélo-palestinien.

« Je vais essayer et conclure cet accord juste parce que – mec, qu’est-ce que ce serait beau – si vous aimez les accords. J’aime les accords », a déclaré le favori républicain pour la nomination présidentielle pendant un rassemblement dimanche à Terre Haute, avant les primaires de l’Indiana mardi, selon le Jewish Insider.

« Beaucoup de mes amis juifs disent ‘tu ne pourrais jamais faire cet accord’ parce qu’il y a tant d’années de haine, particulièrement de l’autre côté, a ajouté Trump. Vous savez, ils [les Palestiniens] grandissent en étant enfant en haïssant, haïssant, haïssant Israël. Je pense que l’accord peut être fait. Mais nous devons être intelligents, et nous devons utiliser les meilleurs ; il faut m’utiliser, mais vous devez utiliser les meilleurs. Et je connais les meilleurs. »

Dans son discours, Trump a également déclaré que les Etats-Unis devaient utiliser leur poids en tant que financeur majeur pour demander que les Nations unies en fassent plus pour aider à résoudre le conflit israélo-palestinien.

Le premier discours de politique étrangère de Trump la semaine dernière ne faisait pas mention du conflit israélo-palestinien autrement qu’en critiquant le président Barack Obama et le vice président Joe Biden, qui seraient trop critiques de l’Etat juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...