Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Tsahal a identifié le Palestinien à l’origine des tirs de roquettes en Cisjordanie

Selon l'armée, aucun groupe terroriste n'est impliqué dans ces tentatives ; un expert affirme que les projectiles ne sont pas comparables aux premières roquettes du Hamas

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Image d'une vidéo publiée par le bataillon Al-Ayyash prétendant montrer une roquette lancée depuis un village du nord de la Cisjordanie sur une implantation israélienne voisine, le 26 juin 2023. (Capture d'écran : Telegram)
Image d'une vidéo publiée par le bataillon Al-Ayyash prétendant montrer une roquette lancée depuis un village du nord de la Cisjordanie sur une implantation israélienne voisine, le 26 juin 2023. (Capture d'écran : Telegram)

L’armée israélienne a déclaré mardi avoir identifié le Palestinien à l’origine des tentatives de tirs de roquettes sur Israël depuis la région de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie.

Lundi, une vidéo a été publiée sur Telegram par un groupe se faisant appeler le bataillon Al-Ayyash – apparemment nommé d’après un poseur de bombes du Hamas connu et tué par Israël – montrant le lancement de deux roquettes artisanales. Le mois dernier, le même groupe a publié une vidéo similaire montrant le lancement d’un projectile de fortune.

Selon l’armée israélienne, les projectiles artisanaux ne contenaient pas de charge explosive et ont atterri dans le territoire contrôlé par les Palestiniens, sans causer de dégâts. L’un d’entre eux a volé sur une distance d’environ 100 mètres, tandis que le second a surtout échoué et n’a parcouru que cinq mètres, a indiqué Tsahal.

Des sources au sein de l’armée ont déclaré aux journalistes mardi que les récentes tentatives étaient principalement destinées à attirer l’attention des médias et à présenter une nouvelle menace ostensible à l’encontre d’Israël.

Les sources ont déclaré qu’il y avait un suspect connu derrière la tentative, et que celle-ci n’était pas liée à un groupe terroriste connu.

Fabian Hinz, chercheur à l’Institut international d’études stratégiques et spécialiste des missiles et des drones, a déclaré au Times of Israel que les roquettes de Cisjordanie n’étaient pas comparables aux premières versions des projectiles lancés sur Israël depuis la bande de Gaza.

« Lorsque les roquettes ont commencé à Gaza [en 2001], nous avons vu des modèles vraiment terribles et des modèles rudimentaires, mais je ne suis pas sûr que nous ayons vu quelque chose d’aussi rudimentaire », a déclaré Hinz, en faisant référence à la vidéo montrant les deux projectiles tirés depuis la région de Jénine.

« Compte tenu des circonstances, il est difficile d’imaginer que la Cisjordanie suive le même chemin que Gaza en termes de qualité et de quantité de la production », a-t-il ajouté.

Selon Hinz, il serait théoriquement possible pour les Palestiniens de fabriquer « une roquette très primitive » à lancer sur Israël, semblable au projectile Kassam initialement conçu par le Hamas, mais Israël menant des raids fréquents en Cisjordanie, il est peu probable qu’ils soient en mesure d’en fabriquer plus que quelques-uns.

« J’imagine qu’il est possible de construire quelque chose de moins rudimentaire que cela, surtout si l’on dispose d’une certaine expérience, d’une technologie, de connaissances et d’une assistance de la bande de Gaza », a-t-il déclaré.

« On dirait que c’est quelque chose qu’un gars a fait dans son jardin. S’il avait un groupe, j’imagine que la qualité serait au moins suffisante pour correspondre aux tout premiers modèles de Kassam », a ajouté Hinz.

Au début du mois dernier, le chef du Shin Bet, Ronen Bar, a déclaré que les forces de sécurité avaient déjoué les tentatives des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie de fabriquer des roquettes destinées à être lancées sur Israël.

Bar a déclaré que ces efforts étaient menés par un haut responsable du Jihad islamique palestinien, qui a été tué par Israël dans la bande de Gaza au cours d’une flambée de violence qui a duré cinq jours.

« Ces dernières semaines, [la cellule] a commencé à produire des roquettes et des lanceurs » pour tirer sur Israël, a déclaré Bar le 9 mai, qualifiant cette situation de « dangereux précédent ».

Le chef du Shin Bet a déclaré que des membres de la cellule avaient été arrêtés par Israël et qu’ils avaient depuis avoué. « Nous n’avons pas l’intention de laisser Afula devenir une cible pour les tirs [de roquettes] », a-t-il déclaré, faisant référence à une ville du nord d’Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.