Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Tsahal annonce la mort de 7 militaires tués au combat à Gaza

Le nombre de soldats tués lors de l'offensive terrestre contre le Hamas s'élève à 129

De gauche à droite : Sergent-chef Urija Bayer, Sergent-chef Liav Aloush, Sergent-chef (réserviste) Etan Naeh, Sergent-chef (réserviste) Tal Filiba, Sergent-chef (réserviste) Lidor Yosef Karavani, qui ont été tués lors des combats dans la bande de Gaza le 17 décembre 2023. (Autorisation)
De gauche à droite : Sergent-chef Urija Bayer, Sergent-chef Liav Aloush, Sergent-chef (réserviste) Etan Naeh, Sergent-chef (réserviste) Tal Filiba, Sergent-chef (réserviste) Lidor Yosef Karavani, qui ont été tués lors des combats dans la bande de Gaza le 17 décembre 2023. (Autorisation)

Quatre soldats ont été tués au combat et un autre soldat a succombé à ses blessures, a annoncé l’armée lundi, alors qu’elle poursuit son avancée dans les bastions endurcis du Hamas aux extrémités opposées de l’enclave. Des armes et des valises remplies de plus d’un million de dollars en espèces ont notamment été saisies.

Les cinq décès survenus dimanche ont porté le bilan des forces armées à 129 morts dans l’opération terrestre d’Israël dans la bande de Gaza, rappelant l’opposition féroce à laquelle les troupes qui tentent de renverser le groupe terroriste du Hamas sont confrontées. Ces décès interviennent alors qu’Israël doit faire face à la mort accidentelle de trois otages qui ont été mépris pour des terroristes dans un quartier dévasté de Gaza.

Les combats intenses ont eu lieu alors que des informations circulaient sur d’éventuelles négociations portant sur nouvel accord de libération d’otages, et alors que le Conseil de sécurité de l’ONU s’apprêtait à voter sur une résolution appelant à la cessation des hostilités et à la libération des otages détenus à Gaza, mais sans mentionner le Hamas.

Environ 128 personnes kidnappées par des terroristes du Hamas qui ont semé la terreur dans le sud d’Israël le 7 octobre sont encore otages à Gaza.

Tsahal a déclaré que trois soldats ont été tués au cours des combats dimanche dans le sud de Gaza, où les troupes se sont concentrées sur la prise de contrôle de Khan Younès. Certains hauts responsables du groupe terroriste sont soupçonnés d’avoir fui vers la métropole du sud depuis la ville de Gaza, alors que la campagne de l’armée israélienne se poursuit dans le nord de la bande de Gaza, où les combats se poursuivent également.

Les trois militaires tués ont été identifiés. Il s’agit du sergent-chef Liav Aloush, 21 ans, commando dans l’unité Duvdevan, originaire de Gedera ; sergent-chef (réserviste) Etan Naeh, 26 ans, commando dans l’unité Duvdevan, originaire du kibboutz Sde Eliyahu ; et le Sergent-chef (réserviste) Tal Filiba, 23 ans, de l’unité Yahalom du Corps du Génie de Combat, originaire de Rehovot.

Dans le nord de Gaza, le Sergent-chef (réserviste) Lidor Yosef Karavani, 23 ans, du Bataillon 8163 du Corps du Génie de Combat, originaire d’Eilat, a été tué.

De plus, l’armée a annoncé que le Sergent-chef Urija Bayer, 20 ans, commando dans l’unité Maglan, blessé au combat dans le sud de Gaza le 14 décembre, est décédé.

Bayer, un chrétien évangélique qui a fait du volontariat au sein de l’armée israélienne, était originaire de Maalot Tarshiha, où sa famille dirige depuis des décennies une maison de retraite pour les survivants de la Shoah. La maison, ainsi qu’une maison d’hôtes gratuite pour les survivants à Nahariya, ont été fondées par les grands-parents allemands de Bayer, qui voulaient expier les péchés de leur pays.

La mère d’Aloush, une officière d’assistance aux victimes de l’armée israélienne à la retraite, a déclaré au site d’information Ynet qu’elle n’avait pas parlé à son fils depuis au moins deux semaines.

« Je ne voulais pas recevoir ce coup à la porte. Recevoir les pires nouvelles après avoir été celle qui assistait les familles endeuillées », a-t-elle déclaré. « Liav vivait pleinement, il ne se reposait pas une seconde. Il avait une belle vie, c’est juste dommage qu’elle ait été si courte. »

Deux réservistes ont également été grièvement blessés au cours des combats dimanche.

À gauche : Cpt. Yarin Gahali ; à droite : Cpt. (res.) Netanel Silberg, tous deux tombés au champ d’honneur à Gaza le 18 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Vers 18h, l’armée a annoncé la mort de deux autres réservistes.
Il s’agit de Cpt Yarin Gahali, 22 ans, commandant de peloton dans l’unité de reconnaissance de la Brigade Givati et originaire de Rehovot.

Cpt (res.) Netanel Silberg, 33 ans, commandant d’équipe dans l’unité Yahalom du Corps du Génie Militaire et originaire de Naama.

Gahali a été tué dans le sud de la bande de Gaza, tandis que Silberg a été tué dans le nord de la bande.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.