Tsahal aurait déjoué une attaque majeure du Hamas avant le cessez-le-feu
Rechercher

Tsahal aurait déjoué une attaque majeure du Hamas avant le cessez-le-feu

Selon la télévision, l'armée a identifié et tué plusieurs terroristes qui tentaient de s'infiltrer par un tunnel ; Israël aurait retardé la trêve pour mener une opération majeure

Des Palestiniens prient à côté des corps des membres des brigades Ezzedine Al-Qassam, aile armée du Hamas, morts pendant le bombardement d'un tunnel, lors de leurs funérailles à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 21 mai 2021. (Crédit :  SAID KHATIB / AFP)
Des Palestiniens prient à côté des corps des membres des brigades Ezzedine Al-Qassam, aile armée du Hamas, morts pendant le bombardement d'un tunnel, lors de leurs funérailles à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 21 mai 2021. (Crédit : SAID KHATIB / AFP)

L’armée israélienne aurait déjoué une attaque majeure du groupe terroriste palestinien du Hamas dans les heures qui ont précédé l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, a rapporté la Douzième chaîne vendredi, en spéculant que si l’attaque avait réussi, elle aurait pu faire vaciller l’accord.

Selon un rapport sans source, l’armée a identifié une cellule du Hamas alors qu’elle se frayait un chemin dans un tunnel souterrain, apparemment dans l’intention de sortir près de la frontière israélienne et d’attaquer les soldats.

L’armée de l’air a effectué une frappe de précision sur le tunnel, tuant les tireurs, selon le rapport.

Le rapport note qu’avec la barrière souterraine israélienne récemment achevée, la cellule n’aurait pas pu entrer en Israël et attaquer des civils, mais aurait plutôt émergé près de la barrière frontalière et tiré sur les troupes déployées à la frontière.

L’armée a refusé de commenter le rapport, bien que l’information eut été approuvée par la censure militaire, affirme la chaîne de télévision.

Les travaux entrepris pour construire une barrière souterraine massive du côté israélien de la frontière avec Gaza, le 8 septembre 2016. (Crédit : AP Photo / Tsafrir Abayov)

Le cessez-le-feu est entré en vigueur à 2 heures du matin vendredi, quelques heures après l’approbation du cabinet.

Auparavant, le porte-parole de l’armée, Hidai Zilberman, avait déclaré que l’armée avait transmis au Hamas un message selon lequel, si une attaque de grande envergure dans les heures précédant la trêve était menée, comme c’est habituellement le cas, l’armée riposterait par une frappe aérienne massive sur des dizaines de cibles terroristes.

Selon M. Zilberman, des jets israéliens et d’autres avions ont été maintenus en vol, survolant Gaza, dans les heures précédant le cessez-le-feu, afin de mettre cette menace à exécution si nécessaire.

Également vendredi, la Douzième chaîne a rapporté que le cessez-le-feu avait été retardé de 48 heures pour permettre aux FDI d’effectuer une dernière mission.

La chaîne a indiqué qu’elle ne disposait d’aucun détail sur la nature de cette mission et a noté que le Hamas n’était peut-être même pas au courant de son déroulement.

S’il l’était, il ne le reconnaissait pas.

Le rapport indique que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait allusion à l’attaque lors d’une conférence de presse vendredi.

Netanyahu a déclaré que tout ce qui concerne le résultat et l’impact des frappes israéliennes n’est pas encore connu du public, ni même du Hamas : « Nous avons fait des choses audacieuses et innovantes, sans nous laisser entraîner dans une mésaventure inutile ».

Netanyahu a également déclaré que, bien que le groupe terroriste ait voulu mener de nombreuses attaques transfrontalières, y compris à la fin de l’opération, il a été contrecarré par la barrière souterraine d’Israël, dotée de capteurs électroniques, qui a détecté les terroristes et permis à Tsahal de les « détruire ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu en conférence de presse après le cessez-le-feu avec le Hamas, à Tel Aviv, le 21 mais2021. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

En surface, a-t-il dit, Israël a tué plus de 200 terroristes, dont 25 hauts responsables.

« Et ceux qui ne sont pas morts, savent aujourd’hui que nous pouvons les atteindre partout, en surface ou sous terre », a déclaré le Premier ministre, qualifiant cet exploit « d’exploit qu’aucune armée n’a jamais réalisé. » Le Hamas peut se vanter alors que ses dirigeants sortent de leurs cachettes dans les tunnels, a-t-il ajouté, « mais ils se rendent compte de la destruction qu’ils se sont infligée à l’intérieur de Gaza… ils savent que nous les avons ramenés des années en arrière. »

Yahya Sinwar (d), chef de la branche armée du groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza City le 22 mai 2021, alors qu’il présente ses condoléances aux proches du commandant Bassem Issa tué lors de l’opération Gardien des murs. (Crédit : Hatem RAWAGH / AFP)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...