Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Tsahal rapatrie les corps de trois otages – deux nouveaux soldats tués à Gaza

Les dépouilles des soldats Nik Beizer et Ron Sherman, et du civil Elya Toledano sont désormais en Israël ; Oz Shmuel Aradi et Shay Uriel Pizem sont morts au combat

De gauche à droite : Elia Toledano, le caporal Nick Baizer, le sergent Ron Sherman, tous trois pris en otage par le Hamas le 7 octobre. Leurs corps ont été rapatriés en Israël le 15 décembre (Autorisation)
De gauche à droite : Elia Toledano, le caporal Nick Baizer, le sergent Ron Sherman, tous trois pris en otage par le Hamas le 7 octobre. Leurs corps ont été rapatriés en Israël le 15 décembre (Autorisation)

L’armée israélienne a annoncé vendredi que ses soldats déployés à Gaza avaient retrouvé les corps de trois otages – deux soldats et un civil – capturés par des terroristes du Hamas, le 7 octobre dernier.

Il s’agit du caporal Nik Beizer, 19 ans, et du sergent Ron Sherman, 19 ans. Le civil est Elya Toledano, ressortissant franco-israélien âgé de 28 ans.

Beizer avait commencé son service militaire le 30 avril et, le 7 octobre, il a été kidnappé par des terroristes du Hamas qui ont lancé un assaut sur sa base, non loin du point de passage d’Erez. Il était chargé de la Coordination et des Liaisons du district de Gaza de Tsahal, qui coordonne les autorisations et le passage des marchandises par le point de passage d’Erez vers Gaza.

« C’est ironique », a déclaré la mère de Beizer, Katy Beizer. « Tout le monde, sur cette base, prend soin des Palestiniens, et fait en sorte que les Gazaouis puissent vivre. »

Beizer n’était pas supposé être à la base ce week-end-là, mais il avait échangé son quart de travail avec un ami qui voulait prendre le week-end de congé.

Sherman a parlé pour la dernière fois avec sa mère le matin du 7 octobre, lorsque sa base militaire a été attaquée par des terroristes du Hamas.

« Ils ont été coupés du monde », explique Shalhev Kimchi, sa tante, dans une vidéo réalisée par Bring Them Home, l’organisation qui parle de ceux qui ont disparu lors de l’attaque terroriste du Hamas.

Lorsque l’appel téléphonique de Sherman avec sa mère a été interrompu, il a poursuivi en lui envoyant des messages par WhatsApp.

« Il lui a dit qu’il l’aimait », rappelle sa tante. « Ça y est, maman, ils sont là, c’est fini, je t’aime. »

Mais quatre à cinq heures plus tard, précise Kimchi, ils ont trouvé des vidéos du Hamas de Sherman, « vivant et en bonne santé », ligoté à l’arrière d’une camionnette.

Toledano, l’otage civil dont le corps a lui aussi été retrouvé, avait été enlevé par des terroristes au festival de musique Supernova, non loin du kibboutz Reim, le 7 octobre, là où plus de 360 personnes ont été tuées.

Son corps a été récupéré à Gaza à la faveur d’une opération menée par l’unité 504 de la Direction du renseignement militaire avec la 551e brigade.

Les lieux du festival Supernova où des centaines d’Israéliens ont été tués et enlevés par des terroristes du Hamas lors de l’assaut du 7 octobre, à proximité du kibboutz Reim, le 12 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Une fois son corps rapatrié en Israël, il a été identifié par les autorités médicales et rabbiniques, après quoi sa famille a été informée. Aucun détail sur les circonstances de son décès n’a été donné pour l’instant.

Dans un communiqué publié sur X, la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a déclaré que son pays était « profondément attristé par l’annonce faite par l’armée israélienne de la mort de notre compatriote Elya Toledano, otage du Hamas dont le corps a été retrouvé à Gaza ».

« Nous partageons le chagrin de sa famille et de ses proches. La libération de tous les otages est notre priorité », a-t-elle ajouté.

L’armée israélienne, quant à elle, a annoncé la mort de deux nouveaux soldats dans les combats qui ont eu lieu à Gaza, jeudi et vendredi, ce qui porte à 118 le nombre de soldats morts lors de l’offensive terrestre contre le Hamas.

Le sergent Oz Shmuel Aradi, militaire âgé de 19 ans du 603e bataillon du génie de combat, originaire du kibboutz Hatzor près d’Ashdod, a été tué au combat dans le sud de Gaza hier.

Le sergent. Oz Shmuel Aradi, 19 ans, a été tué au combat à Gaza le 14 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le sergent de première classe Shay Uriel Pizem, 23 ans, commandant de char du 9e bataillon de la 401e brigade blindée, originaire d’Ein HaNatziv, est lui aussi mort au combat vendredi matin.

Le sergent de première classe (réserviste) Shay Uriel Pizem, tué au combat à Gaza, le 15 décembre 2023. (Autorisation)

Selon l’armée, par ailleurs, quatre réservistes ont été grièvement blessés dans des combats, hier, dans l’enclave palestinienne.

On estime à 132 le nombre des otages toujours détenus à Gaza – pas tous vivants – après la libération de 105 civils à la faveur d’une trêve d’une semaine, fin novembre.

Quatre otages avaient été libérés avant cette date, et un, secouru par des soldats.

Les corps de huit otages ont été retrouvés, et l’armée israélienne a confirmé la mort de 20 otages encore détenus par le Hamas, sur la foi de nouveaux renseignements recueillis par les soldats déployé dans Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.