Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Tsahal tue un haut responsable lié au Hamas près de la frontière libano-syrienne

Selon l'armée, Sharhabil Sayed était membre d'al-Jamaa al-Islamiyya ; le Hamas le revendique comme commandant ; une frappe distincte révèle que le Hezbollah possède des missiles anti-aériens iraniens avancés

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Capture d'écran (à droite) d'une séquence aérienne de l’armée israélienne d'une frappe aérienne dans l'est du Liban qui a ciblé Sharhabil Sayed, membre d'al-Jamaa al-Islamiyya, le 17 mai 2024 ; Sharhabil Sayed (à gauche) sur une affiche officielle du Hamas. (Crédit : Armée israélienne)/Hamas)
Capture d'écran (à droite) d'une séquence aérienne de l’armée israélienne d'une frappe aérienne dans l'est du Liban qui a ciblé Sharhabil Sayed, membre d'al-Jamaa al-Islamiyya, le 17 mai 2024 ; Sharhabil Sayed (à gauche) sur une affiche officielle du Hamas. (Crédit : Armée israélienne)/Hamas)

L’armée israélienne a confirmé vendredi avoir effectué une frappe aérienne à Majdal Anjar, dans l’est du Liban, près de la frontière syrienne, tuant un haut responsable du groupe sunnite égyptien terroriste d’al-Jamaa al-Islamiyya qui travaillait en collaboration avec le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Tsahal a déclaré que l’attaque de drone avait visé et tué Sharhabil Sayed.

Selon l’armée, Sayed était un membre important d’al-Jamaa al-Islamiyya qui « a dirigé et fait progresser de nombreuses attaques terroristes depuis le territoire libanais contre Israël dans la région orientale [du Liban] au cours de la période récente, en coopération avec la branche libanaise du groupe terroriste du Hamas ».

Dans une déclaration officielle, le Hamas a revendiqué Sayed en tant que commandant du groupe terroriste.

Tsahal a déclaré que la frappe visait à « porter un coup aux capacités de l’organisation à progresser et à mener des opérations terroristes qu’elle avait planifiées au cours de la période récente et dans un avenir proche contre l’État d’Israël à la frontière nord ».

Deux sources de sécurité ont déclaré à Reuters que la frappe avait également tué un autre terroriste palestinien du Hamas.

Dans le même temps, une frappe aérienne israélienne dans le sud du Liban a semblé révéler que le Hezbollah était en possession de missiles anti-aériens iraniens avancés.

L’armée israélienne a déclaré que la frappe visait des installations du Hezbollah à Najjarieh, au sud de Sidon, utilisées par l’unité de défense aérienne du groupe terroriste chiite libanais. Selon Tsahal, ces sites « constituaient une menace pour les avions israéliens ».

Des images circulant sur les réseaux sociaux semblent montrer les restes d’un missile sol-air (SAM) iranien Sayyad-2 après l’une des frappes de l’armée.

Le missile a été identifié par Tal Inbar, un expert en missiles et en drones, dans un message publié sur X.

Il s’agit apparemment de la première preuve publique suggérant que le Hezbollah possède de tels missiles.

Toujours vendredi soir, Tsahal a déclaré que des avions de combat israéliens avaient frappé un lance-roquettes du Hezbollah à Deir Seryan, dans le sud du Liban, qui, selon l’armée, avait été utilisé pour attaquer le nord plus tôt dans la journée, dans le cadre de l’un des plus importants barrages effectués par le groupe terroriste chiite libanais depuis le début de la guerre.

Un autre bâtiment et d’autres infrastructures appartenant au groupe terroriste à Kfar Hamam et Odaisseh ont également été frappés, a ajouté Tsahal.

L’après-midi, le Hezbollah a tiré quelque 75 roquettes, dont l’une a légèrement blessé deux personnes en Haute Galilée, qui ont été conduites à l’hôpital pour y être soignées.

Les tirs de roquettes ont suivi des frappes israéliennes sur des cibles du Hezbollah, après que plusieurs drones ont été lancés depuis le Liban sur la Galilée occidentale tôt vendredi matin.

Depuis le 8 octobre, le Hezbollah attaque quotidiennement les communautés israéliennes et les postes militaires le long de la frontière avec des roquettes, des drones, des missiles antichars et d’autres moyens, affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas qui s’y déroule.

Jusqu’à présent, les affrontements à la frontière ont causé la mort de dix civils du côté israélien, ainsi que celle de quatorze soldats et réservistes de Tsahal. Plusieurs attaques ont également été lancées depuis la Syrie, sans faire de blessés.

Des volutes de fumée se dégageant lors d’un bombardement israélien sur le village libanais de Najjariyeh, le 17 mai 2024. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)

Le Hezbollah a signalé que 300 de ses terroristes ont été tués par Israël depuis le 8 octobre, principalement au Liban, mais aussi en Syrie. La mort de Sayed vendredi porterait ce nombre à 301.

Soixante et un agents d’autres groupes terroristes, un soldat libanais et au moins soixante civils, dont trois journalistes, ont également été tués au Liban.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.