Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Tsahal : Un soldat a été tué par des terroristes qui tentaient de pénétrer en Israël

3 agents du Hamas tués à Gaza par une frappe de drone et un bombardement de chars à 400 m de la frontière ; l'adjudant Zeed Mazarib, 34 ans, traqueur de la Division de Gaza, était originaire de Zarzir

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

L'adjudant Zeed Mazarib, tombé au champ d’honneur en combattant les terroristes du Hamas dans le sud de la bande de Gaza à proximité de la frontière le 6 juin 2024. (Crédit : Autorisation)
L'adjudant Zeed Mazarib, tombé au champ d’honneur en combattant les terroristes du Hamas dans le sud de la bande de Gaza à proximité de la frontière le 6 juin 2024. (Crédit : Autorisation)

L’armée israélienne a annoncé ce jeudi la mort d’un soldat tué au cours d’un échange de tirs avec des éléments du groupe terroriste palestinien du Hamas qui tentaient de s’infiltrer en Israël depuis Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tôt jeudi matin.

Le soldat tué est l’adjudant Zeed Mazarib, 34 ans, un traqueur de la brigade sud de la Division de Gaza, originaire de Zarzir, localité à majorité bédouine, dans le nord du pays.

La tentative d’infiltration a commencé vers 4 heures du matin, lorsque des soldats surveillant les caméras de surveillance ont repéré des mouvements suspects par temps brumeux, selon l’enquête initiale de Tsahal.

Des troupes du bataillon de reconnaissance du désert – une unité de la brigade sud de la division de Gaza, composée principalement de soldats bédouins – ont été envoyées sur les lieux à l’intérieur de Gaza, juste en face des communautés frontalières israéliennes de Kerem Shalom et Holit, pour rechercher les terroristes suspectés d’infiltration.

Vers 5 heures du matin, les soldats ont essuyé des tirs de la cellule, à environ 400 mètres de la frontière israélienne. Les soldats ont riposté aux terroristes et Mazarib a été tué dans l’échange.

Quelques instants plus tard, deux des tireurs du groupe terroriste palestinien du Hamas ont été tués par une frappe de drone, et peu de temps après, un troisième a été tué par un tir de char, a indiqué l’armée.

Les troupes de la Brigade Bislamach opérant à Khan Younès, dans le sud de Gaza, sur une photo publiée le 6 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

La cellule était armée de fusils d’assaut et de lance-roquettes, selon l’enquête initiale. Le Hamas a ensuite revendiqué la tentative d’infiltration.

Une source militaire a déclaré que Tsahal enquêtait pour savoir s’il y avait un quatrième terroriste qui aurait pu s’enfuir. L’armée a déclaré qu’aucun suspect n’avait franchi la barrière de sécurité au cours de l’incident.

Tsahal enquête également sur la manière dont les terroristes armés ont réussi à atteindre la zone frontalière.

Le Conseil régional d’Eshkol a déclaré qu’il demandait à l’armée d’expliquer pourquoi elle n’avait pas mis à jour les équipes de sécurité dans les communautés frontalières de la région au fur et à mesure que l’incident se déroulait.

Il a déclaré dans un communiqué que le chef du conseil, Gadi Yarkoni, avait envoyé un message au chef de la division de Gaza, le général de brigade Avi Rosenfeld, « demandant d’accélérer et de terminer de toute urgence l’enquête sur l’incident et la manière dont les rapports sont transmis aux villes et aux forces de sécurité du conseil, qui n’ont pas été informées au moment de l’incident ».

Cet incident est l’une des rares tentatives d’infiltration en Israël dans le cadre de la guerre en cours dans la bande de Gaza, qui a débuté le 7 octobre lorsque quelque 3 000 terroristes du Hamas ont fait irruption dans le sud d’Israël, se livrant à un carnage d’une intensité et d’une ampleur sans précédent.

L’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien a coûté la vie à près de 1 200 personnes en Israël, 251 autres ont été enlevées et une grande partie de la région a été dévastée. La plupart des victimes étaient des civils.

En réponse, Israël a lancé une opération militaire visant à anéantir le Hamas et à libérer les otages, dont 120 sont toujours en captivité – parmi lesquels 41 seraient morts selon l’armée.

Plus de 36 500 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

L’ONU indique que quelque 24 000 victimes ont été identifiées dans les hôpitaux à ce jour. Le reste du chiffre total est basé sur des « informations médiatiques » plus obscures du Hamas.

Israël dit avoir tué 15 000 terroristes au combat. Tsahal affirme également avoir tué un millier de terroristes à l’intérieur du pays le 7 octobre.

Le bilan militaire israélien de l’incursion terrestre contre le Hamas et des opérations le long de la frontière s’élève à 295 morts. Un contractant civil du ministère de la Défense a également été tué dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.