Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Ukraine : L’AIEA regrette une « hausse de l’activité militaire » près de Zaporijjia

En visite à la plus grande centrale nucléaire d'Europe, Rafael Grossi a déclaré qu'il s'efforçait de trouver un compromis qui conviendrait à la fois à Moscou et à Kiev

Le chef de l'Agence internationale pour l'énergie atomique, Rafael Mariano Grossi, se tenant sur une route à côté d'un véhicule de l'ONU alors qu'il se rend à la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud-est de l'Ukraine, le 29 mars 2023. (Crédit : Bureau de presse de l'AIEA via AP)
Le chef de l'Agence internationale pour l'énergie atomique, Rafael Mariano Grossi, se tenant sur une route à côté d'un véhicule de l'ONU alors qu'il se rend à la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud-est de l'Ukraine, le 29 mars 2023. (Crédit : Bureau de presse de l'AIEA via AP)

Le chef de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, a regretté mercredi une « hausse de l’activité militaire » près de la centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine, occupée par les forces russes.

« Je pense que la situation générale ne s’améliore pas. Il est évident que l’activité militaire est à la hausse dans toute cette région », a déclaré Grossi lors d’une tournée de presse organisée par Moscou, appelant – auprès de l’AFP – Moscou et Kiev à s’entendre sur « des principes » pour sécuriser le site.

Lors d’une rare visite de la plus grande centrale nucléaire d’Europe, actuellement contrôlée par Moscou, Grossi a dit qu’il s’efforçait de trouver un compromis qui conviendrait à la fois à Moscou et à Kiev.

« L’idée est de se mettre d’accord sur certains principes, certains engagements, dont celui de ne pas attaquer la centrale », a expliqué Grossi à l’AFP.

Mais il a aussi mis en garde contre une activité militaire « croissante » autour de la centrale nucléaire et il a ajouté espérer que la Russie et l’Ukraine se mettront d’accord sur des principes de sécurité.

« L’idée est de se mettre d’accord sur certains principes, certains engagements, dont celui de ne pas attaquer la centrale », a-t-il ajouté.

Kiev et Moscou se sont mutuellement accusés d’avoir bombardé la centrale, augmentant ainsi les craintes d’une catastrophe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.