Un ado s’excuse après avoir transformé la ménorah d’une famille en croix gammée
Rechercher

Un ado s’excuse après avoir transformé la ménorah d’une famille en croix gammée

Clive Jamar Wilson, 19 ans, a adressé ses excuses sincères à la famille Ellis, qui les a acceptées. Il va étudier l'histoire et la culture juive

La hanoukkia d'une famille de l'Arizona, avant et après qu'elle ne soit vandalisée et transformée en croix gammée, le 29 décembre 2016. (Crédit : Facebook)
La hanoukkia d'une famille de l'Arizona, avant et après qu'elle ne soit vandalisée et transformée en croix gammée, le 29 décembre 2016. (Crédit : Facebook)

Un adolescent de l’Arizona, aux Etats-Unis, qui avait été arrêté pour avoir transformé la ménorah dans le jardin d’une maison en croix gammée, a publié des excuses sur Facebook.

Clive Jamar Wilson, 19 ans, l’un des quatre adolescents arrêtés le 17 mars pour l’incident du 30 décembre, a dit à la famille Ellis de Chandler qu’il était désolé, a annoncé le East Valley Tribune. La page Facebook aurait depuis été supprimée.

« Mon nom est Clive (CJ) Wilson. J’écris ce post pour dire que je suis sincèrement désolé de la blague peu délicate [faite] avec mes amis et [à laquelle] j’ai participé pendant la saison des fêtes en décembre dernier. Ce que nous avons fait était brutal, stupide, idiot et peu délicat », a-t-il écrit selon le journal local. « Du plus profond de mon cœur, je m’excuse auprès de votre famille. Du plus profond de mon cœur, je peux vous dire que ce n’est pas dans mes habitudes moi qui ait des origines jamaïcaines. »

Il aurait également écrit qu’il a « fait une erreur quand j’ai rejoint mes amis pour cette blague peu délicate. Si je pouvais revenir dans le temps et empêcher mes trois amis et moi-même de participer à cette horrible blague, je le ferai. Mais je ne peux pas. »

La hanoukkia réparée et rallumée dans le jardin de la famille Ellis, à Chandler, Arizona, le 30 décembre 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube/ABC15)
La hanoukkia réparée et rallumée dans le jardin de la famille Ellis, à Chandler, Arizona, le 30 décembre 2016. (Crédit : capture d’écran YouTube/ABC15)

Wilson a ensuite expliqué que son père avait été dans une « université juive », Brandeis, et lui avait depuis enseigné le judaïsme et ses valeurs.

Naomi Ellis a accepté dimanche ces excuses dans une déclaration adressée au journal.

« Nous pensons que [Wilson] était sincèrement désolé de ses actions brutales. C’est encourageant de savoir qu’il prend l’initiative d’en apprendre plus sur l’histoire et la culture juive, a-t-elle déclaré. Nous espérons qu’il continuera à apprendre l’importance de la tolérance et du respect de la diversité. Nous continuerons à nous reposer sur le système judiciaire et sur le département de police de Chandler pour décider des prochaines étapes du processus. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...