Un ancien membre arabe israélien du conseil municipal tué par balle à Qalansawe
Rechercher

Un ancien membre arabe israélien du conseil municipal tué par balle à Qalansawe

Bakr Natour, 43 ans, était un politicien local et propriétaire de restaurant ; 46 Arabes israéliens sont morts dans des homicides depuis le début de l'année 2021

La police sur les lieux d'une fusillade mortelle qui a tué Leith Nasra à Qalansawe, le 19 mars 2021. (Capture d'écran : Ynet)
La police sur les lieux d'une fusillade mortelle qui a tué Leith Nasra à Qalansawe, le 19 mars 2021. (Capture d'écran : Ynet)

Un Arabe israélien, ancien membre de conseil municipal, a été tué par balle dans sa ville natale de Qalansawe mercredi après-midi, selon la police israélienne.

Bakr Natour, 43 ans, a été tué en plein jour dans la ville arabe israélienne centrale, selon les médias locaux en langue arabe. Au moins deux de ses frères ont également été blessés dans des fusillades au cours des derniers mois.

« Il était connu et respecté dans la ville. Tout le monde le connaissait », a déclaré Mtani Azzam, maire adjoint de Qalansawe, au Times of Israël.

Selon M. Azzam, en plus de son mandat de deux ans au conseil municipal, Natour était un chef cuisinier qui dirigeait un restaurant populaire et cuisinait souvent pour les mariages locaux.

Une enquête policière est en cours. Le motif du meurtre reste inconnu et aucun suspect n’a été arrêté.

Les villes et villages arabes israéliens ont connu une flambée de violence au cours des dernières années. Les responsables gouvernementaux, tant arabes que juifs, ont désigné le crime organisé comme coupable de cette recrudescence et des victimes qu’elle engendre. Des gangs puissants et bien armés se seraient retranchés dans les communautés arabes.

Les Arabes israéliens affirment que la police ne fait pas respecter la loi dans leurs villes et ne s’efforce pas de résoudre les meurtres commis dans les communautés arabes. La police accuse les Arabes de ne pas coopérer avec les enquêtes menées par les forces de l’ordre, ce qui entraîne un faible taux de réussite.

مقتل الشيف بكر همام ناطور " ابو عنتر " من قلنسوة باطلاق نار http://www.panet.co.il/article/3341536

Posted by ‎بانيت Panet‎ on Wednesday, July 14, 2021

En 2020, environ 70 % des victimes d’homicide en Israël étaient arabes, bien que les Arabes israéliens ne représentent que 20 % de la population.

Quelque 46 Arabes israéliens ont été victimes d’homicides depuis le début de 2021, selon l’organisation à but non lucratif Abraham Initiatives.

Le Premier ministre Naftali Bennett s’est engagé à mettre fin à ce bain de sang et à faire passer un plan pluri-annuel pour améliorer la sécurité personnelle des Arabes israéliens. Son prédécesseur, Benjamin Netanyahu, a fait des promesses similaires alors même que les taux de criminalité continuaient à augmenter.

Ayman Odeh, qui dirige la Liste arabe unie, a tweeté qu’il demanderait une « commission d’enquête sur les échecs de la police face à la violence et aux crimes qui font couler le sang des citoyens arabes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...