Un appareil permet aux femmes enceintes de faire une échographie sur téléphone
Rechercher

Un appareil permet aux femmes enceintes de faire une échographie sur téléphone

PulseNmore a mené des "tests concluants" sur le produit et a déclaré qu’il est presque au point ; des images peuvent être directement envoyées aux docteurs

Image informatisée d'un dispositif par ultra-son en développement dans la start-up israélienne PulseNmore qui permettrait à une femme enceinte de vérifier que tout va bien chez son bébé via smartphone. (Capture d'écran : Hadashot)
Image informatisée d'un dispositif par ultra-son en développement dans la start-up israélienne PulseNmore qui permettrait à une femme enceinte de vérifier que tout va bien chez son bébé via smartphone. (Capture d'écran : Hadashot)

Une start-up israélienne est dans la phase finale de développement d’un appareil révolutionnaire d’ultrason portatif et qui permettra aux femmes enceintes de contrôler la santé de leur bébé, uniquement au moyen de leur smartphone.

PulseNmore LTD. affirme que son appareil peut se connecter à n’importe quel smartphone, montrant les images sur l’écran et les envoyant au médecin personnel de la femme pour être examinées, a annoncé Hadashot TV mardi.

L’invention pourrait révolutionner les examens médicaux à ultrason et la fréquence à laquelle les mères enceintes pourraient vérifier la santé de leur enfant à naître, surtout en Israël, où les femmes passent 6 à 8 échographies en moyenne, selon le professeur Israël Meisner, chef de l’Unité d’échographies obstétricales au Centre Médical Rabin à Petah Tikva.

« Le nouveau dispositif présente un grand avantage, qui est l’effet tranquillisant », a déclaré Meisner à Hadashot. « Parfois, les femmes ne ressentent pas de mouvement, elles appellent leur docteur qui leur dit d’aller aux urgences. On offre ici l’option de mettre un téléphone sur son ventre et de voir son enfant ».

« L’objectif est de l’utiliser uniquement quand c’est nécessaire, quand il y a de l’anxiété », a déclaré le Dr Elazar Sonnenschein, le co-fondateur de PulseNmore, à la chaîne de TV.

Photo d’illustration : Ultra-son (Crédit :via Shutterstock)

L’appareil doit encore recevoir l’approbation du Ministère de la Santé. Pourtant, l’entreprise a déclaré qu’elle a testé l’appareil avec succès aux Etats-Unis.

PulseNmore affirme que l’appareil peut être utilisé pour effectuer jusqu’à 25 examens ultrasons et sera proposé à environ 700 NIS (160 euros) une fois qu’il aura reçu la certification du Ministère de la Santé.

Ce coût n’inclut pas les frais facturés par le praticien qui examinera l’échographie. Mais la start-up a indiqué qu’elle était en discussion avec des fonds de santé israéliens sur le sujet, puisque l’appareil pourrait leur faire économiser de l’argent en évitant des prescrire des échographies coûteuses et inutiles.

« Pour éviter toutes incompréhensions : ce n’est pas un ultrason pour chercher des anomalies ou réaliser des mesures pendant la grossesse », a expliqué Meisner. « C’est un appareil dont le seul objectif est de rassurer une femme, de lui donner la possibilité de voir son fœtus, de s’y connecter quand elle est stressée et de comprendre que tout va bien. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...