Un Arabe israélien condamné à 43 ans de prison pour avoir rejoint l’EI en Syrie
Rechercher

Un Arabe israélien condamné à 43 ans de prison pour avoir rejoint l’EI en Syrie

L'homme avait franchi la frontière en la survolant avec un deltaplane ; il avait rejoint les rangs de l'Etat islamique et participé à des combats

Un homme survole la vallée de Jezreel en deltaplane, le 18 février 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un homme survole la vallée de Jezreel en deltaplane, le 18 février 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Un Arabe israélien a été condamné jeudi pour être entré en Syrie à l’aide d’un deltaplane dans le but de rejoindre le groupe djihadiste de l’Etat islamique.

Nidal Salah, qui habite la ville de Jaljulia, dans le centre d’Israël, a été condamné à 43 ans de prison par la Cour du District du Centre dans le cadre d’un arrangement judiciaire.

Salah est condamné pour être entré en contact avec un agent étranger, avoir quitté illégalement le pays mais aussi pour avoir adhéré à une organisation terroriste, transmis des informations à l’ennemi et autres délits.

Après être entré en Syrie en utilisant un deltaplane au mois d’octobre 2015, Salah avait été arrêté et « brutalement interrogé » par des agents de l’EI qui l’auraient obligé à donner des informations sur Israël, selon les magistrats.

Ultérieurement libéré, il avait alors rejoint les rangs de l’EI, travaillant dans une usine qui fabriquait des drones de surveillance et d’attaque. La cour a indiqué qu’il avait également participé à des combats et qu’il lui avait été demandé de recruter d’autres Arabes israéliens.

Sept Israéliens arabes qui a prévu de se rendre en Syrie pour se battre avec le groupe Etat islamique. Seulement l’un d’eux a réussi à traverser la frontière du plateau du Golan sur un deltaplane en octobre 2015 (Crédit : Les services généraux de sécurité u Shin Bet)

Salah avait été ensuite arrêté par le gouvernement syrien au cours d’une bataille mais il était parvenu à fuir et était entré en Turquie au mois de mai dernier. Il est retourné en Israël au mois de juin et a été arrêté à l’atterrissage de son vol en provenance de Turquie, à l’aéroport.

Le tribunal a indiqué avoir accepté un arrangement judiciaire au vu des aveux livrés par Salah, de ses expressions de remords et des « circonstances exceptionnelles » de sa captivité par l’Etat islamique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...